Bienvenue sur le forum, en cas de problème contacter un administrateur ici

La fin d'Etelle Tageda, grande prêtresse d'Amateratsu

Modérateur : Modérateur public

Licina Etele Tageda
Messages : 88
Inscription : 01 févr. 2017, 06:29

La fin d'Etelle Tageda, grande prêtresse d'Amateratsu

Messagepar Licina Etele Tageda » 24 juil. 2017, 22:15

Moi Jimkaya, Moine guerrier
Je relate ici ma mémoire des événements qui se déroulèrent sur les terres du clan de l’ours en cette sainte année 5217 de l’ère de notre bien aimé Amateratsu.

J’accompagnai Etele Tageda pour un voyage que je savais périlleux. Elle n’avait de cesse de me rappeler combien il était important pour elle de rétablir le vrai culte d’Amateratsu.

Image

Arriver sur les terres barbares nous rejoignîmes les Hoshitsukis qui étaient arrivés avant nous.

Très rapidement, la prêtresse provoqua de vives polémiques.

Image



Lorsqu’elle présentait l’épée que lui avait remis en main propre la déesse Amateratsu, l’empereur et l’impératrice furent sur le point d’ordonner son exécution immédiate.

Mais elle ne s’arrêta pas là, elle affirma que la divinité lui avait demandé de rétablir le Shogunat dans le but de rééquilibrer le monde.

Elle affirma qu’Amateratsu lui avait révélé l’existence d’un fils caché du Shogun qui serait le digne descendant de la lignée des Shogun.

Image

L’épée fut confisquée et la prêtresse eut alors très peu de fidèles devant son temple. Elle allait subit une disgrâce grandissante.

L’empereur et l’impératrice attendaient le moment ou notre délégation serait totalement défavorable à la prêtresse pour ordonner son exécution.

Image

Dans les jours qui suivirent, l’Empereur se montra enclin à se battre sans arrêt contre les autres peuples, je vis cette vieille Etele le suivre au milieu du combat afin de lui prodiguer des sorts de soin à mesure qu’il accumulait les blessures.


Elle qui approchait les 100 ans trottait derrière l’empereur avec son livre de sortilèges de soins, c’était à la fois pathétique et terrible de voir cette grande prêtresse ainsi maltraitée.
Dernière édition par Licina Etele Tageda le 27 juil. 2017, 18:32, édité 4 fois.
Licina Etele Tageda
Messages : 88
Inscription : 01 févr. 2017, 06:29

La fin d'Etelle Tageda, grande prêtresse d'Amateratsu

Messagepar Licina Etele Tageda » 24 juil. 2017, 22:15

Durant la nuit, l’Empereur s’introduit dans le campement des Passionata où, semble t’il, il commis des actes de grande barbarie. Toujours est-il que les gardes du campement le tuèrent et arrachèrent sa colonne vertébrale afin d’éviter toute résurrection. Mais ceci, nous le sûmes, plus tard.

Au matin, le corps allongé sur le dos, de l’empereur fut présenté à la prêtresse. Elle pratiqua alors un long rituel de résurrection, usant énormément de ses forces personnelles.

Profitant du réveil de l’empereur, elle commis un acte de haute trahison en faisant absorber à l’empereur une potion contraire afin de connaître ses intentions concernant le fils du Shogun. Elle appris alors qu’il avait l’intention de le tuer.

Je pense que c’est cet acte de résurrection contre nature, sur un homme dont elle ne voyait pas qu’il s’agissait d’une carcasse vide qui provoqua une partie de ce qui allait plus tard conduire à sa perte.
En effet, cette résurrection amena à la vie un mort vivant qui n’avait que quelques heures à vivre.

Elle vola l’épée que lui avait confisqué l’empereur et se rendit en toute hâte chez les barbares afin d’y déposer l’épée du Shogun.
Là elle rencontrait le grand roi Ulrak avec qui elle s’était liée d’amitié lors d’une rencontre passée.


Celui ci lui assura pouvoir lui fournir son asile si les choses tournaient mal.
Il condamna les actes guerriers de l’empereur et lui rappela que seul lui avait autorité de vie et de mort sur ces terres, qu’à la lune noire, des représailles seraient alors menées.

Elle ne put s’empêcher d’avertir des membres d’Hoshitsuki du danger que courrait l’empereur.

Ma pauvre Etele, déchirée entre son devoir envers l’empereur, ses valeurs, la voie d’Amateratsu de paix et d’amour.
Son esprit était alors dans un tel tourment que je la voyais en grande peine.

Elle quitta alors le campement, se rendant dans le camp de Passionata afin de rencontrer Atrus Nito pour s’assurer que l’arbre de vie serait bien protégé.

Mais en chemin, elle croisait l'empereur Gauchier, seigneur d'Alterak, un homme fort raisonnable, fort sensé, et le plus sage des hommes. Il lui décrivit les actes insensés commis par son empereur.
Mais surtout, il lui annonça que son empereur avait été tué dans la nuit.
Etele lui avoua l’avoir ressuscité, le roi rentra alors dans une colère noire, comment était-ce possible alors que ces hommes l’avait méticuleusement dépecé de ses organes ?

Etele sut alors à ce moment qu’elle avait commis un acte effroyable.
On l’avait secrètement obligé de ressusciter un homme qui ne pouvait l’être…
Le châtiment était au bas mot une malédiction de l’âme.

Une vie de dévotion s’achevant par une damnation de son âme pour l’ombre d’un Empereur. Un vil Empereur qui avait fait enfermé toute la famille du Shogun dans l’ile de Showa.

Encore l’avant dernier morceau du puzzle afin de comprendre pourquoi Etelle allait commettre l’acte irréparable, irréversible qui nous enlèverait la sagesse des montagnes bleues.

Elle dût promettre qu’elle n’avait rien d’une mage noire.
A l’entrée du camp, elle avait rencontré par hasard un garçon qui ressemblait étonnamment au Shogun, elle ne put s’empêcher de lui dire, et lui narra alors l’histoire du shogun.


Comment cet homme avait permis d’éviter plusieurs massacre par ses grands talents de diplomate et de négociateur. Comment Amateratsu avait su voir en lui une voix vers moins de souffrance en ce monde.

Elle fut tellement troublée qu’elle ne compris même pas la question du jeune homme « Comment est mort mon père ?"

Elle lui narra alors comment il avait mis fin à son existence avec sa propre dague. Elle faillit tomber.

Shiriyu la rattrapa par le bras et c’est alors qu’ils partagèrent une vision divine commune qui s’étagea sur deux niveaux marqué par le contact qu’Etele eut avec le fils élu. Elle me narra cela par la suite, peu avant le combat final.

Une vision de plaine magnifique, un bien être extraordinaire avec une lumière de bonté qui s’avéra être Amateratsu elle même.

La boucle continuait de se renfermer sur elle même, tout collait, tout s’imbriquait parfaitement et semblait alors nous conduire vers un dénouement heureux.

Mais vous allez voir que ce serait loin d’en être le cas, comme je vous le disais déjà, l’état mental de la prêtresse avait été mis à rude épreuve et ce qui allait alors se dérouler allait être terrible.

Vous savez, quand elle cru avoir touché le fond, après une lueur d’espoir, ce fut pour découvrir qu’au bout du chemin, cette espoir s’effondrait, elle allait tomber si bas, jusqu’au point de non retour.

Shiryu et Etele se rendirent chez les barbares qu’ils croisèrent au pied du château. Le roi Ulrak remis alors au shogun l’épée.

Ils furent alors tout deux terrassé par une vision supplémentaire qui les amena à rouler jusqu’au bord des douves.
Les barbares se firent des plus doux et des plus étonnant. Leur prodiguant soins et écoute.

Évidemment la vision parlait de la menace qui touche tout le monde, les vampires et les dragons et qu’Amateratsu aidée par les fées pouvait combattre.

Après avoir visité le camp des fées qui lui assurèrent son soutien, Etele ramena alors le fils du Shogun au campement Hoshitsuki, mettant en péril, à la fois sa vie et celle du jeune homme.

Ils apprirent que l’empereur s’était décomposé, rejoignant les ombres qu’il n’aurait jamais du quitter.

Avec le premier ministre, nommé régent durant les passassions de pouvoir, un homme d’une grande sagesse, il discutèrent sans révéler l’identité du fils du Shogun.
Mais Etele, brisant tout protocole, se comportant aux limites de la bienséance éclata en révélant à tous qu’il s’agissait du fils du Shogun.


Kogarasu Maru se leva dans une immense fureur la projetant d’un sortilège hors du campement.

Le fils du Shogun disparu alors dans la tente des négociations pendant de nombreuses heures. Etele revint lentement vers le temple.

On lui annonça que sa mort était pour le moment différée, ainsi que celle du jeune homme. Feignant la soumission, Etele rejoignit son temple et elle subtilisa l’image sacré de la déesse, courant le long des douves avec l’icône sacrée.

Très vite rattrapée par la garde Hoshitsuki dont le très vaillant et brave Tanuka Takado ainsi que la très belle Kora Hyuga.



Mais je me souviens encore la voix éraillée de la vieille déesse criant « au secours, mon propre peuple tente de me tuer »
Des gardes d’autres factions lui facilitèrent la fuite. Elle trouva alors refuge chez les fées.

Bien que ses actes paraissent extrêmes et insensés aux yeux des Hoshitsukis, vous devez comprendre qu’Amateratsu lui avait demandé d’agir au-delà d’elle même. Elle voulait par cet acte forcer les Hoshitsuki à abandonner temporairement leurs usages et traditions afin de pouvoir à nouveau prier convenablement Amateratsu dans le camps des Fées.



Aux portes du camps des Fées, en voyant Etele crier après le chef des armées Tanuka Takado comme s’il s’était agit d’un simple soldat tandis que tous ses hommes en armes derrière lui, baissait la tête avec grand désarrois, je compris qu’elle avait alors perdu une partie de sa raison.


Qu’elle ne mesurait plus la portée de ce qu’elle disait ou accomplissait.

Ou alors peut être qu’une partie d’Amateratsu occupait son esprit.





Ikku Matsuda, Prêtre de l'hégémonie, discuta avec elle, tentant de lui expliquer les intrications politique de la situation.

Comment désormais finir ce récit brièvement, car il se passa ensuite tant de chose.

Elle apprit que la sœur d’Amateratsu était là. Parmis les fées. Je voyais les yeux d’Etele rouler, ses mains trembler.

Il y eut alors un repas qui fut organisé avec toute la délegation Hoshitsuki, Etele y fut conviée afin de s’expliquer.
Elle déclara alors qu’elle désirait désormais qu’on lui tranche la tête si Amateratsu en personne ne venait pas prouver à tous ce qu’elle avait entendu. Elle déclara qu’elle ferait une grand séance de prière autour du tableau sacré, chez les fées.



Nous attendîmes l’impératrice qui était souffrante, de par la mort de son époux mais elle vint enfin. Et la cérémonie débuta.

Image

Etele se tenait dans la plaine, voûtée, vieille, s’adressant à tous, reprochant aux uns et aux autres d’accoler le nom de la déesse dans leur tractations politiques, leurs expressions communes, ramenant la déesse à un simple porte bonheur du quotidien.

Au milieu des larmes, la pauvre vieille femme implora à nouveau qu’on lui coupe la tête si Amateratsu ne venait en personne parler au monde.
Elle tomba à genou, dégageant sa nuque et espérant la lame libératrice.

Image

Je pleurais moi-même devant cette vision, elle qui avait été si forte montrait désormais les signes du déclin.

C’est alors que la sublime déesse apparu, au milieu d’un nuage rose, flottant au dessus de l’assemblée, maculée de millions d’étoiles.



C’était notre mère.

Notre sœur.

Notre amie.

Notre déesse.

Elle parla à nos cœurs, elle échangea avec certains, je laisse aux autres le soin de narrer ce moment qui restera à jamais dans nos mémoires.

Ce moment béni, qui m’aidera à surmonter la douleur d’avoir perdu à jamais celle qui n’a jamais su que je l’aimais.

Vint alors le coup de grâce qui allait mettre fin à l'existence d'Etele.

Car voyez vous, l’impératrice déclara suite à cette apparition, que oui, oui, elle se marierai au Shogun, et qu’ainsi la parole d’Amateratsu serait accompli, qu’enfin la réunification des pouvoirs et du monde allait débuter.


La prêtresse tomba à genou devant l’impératrice en pleurant toutes les larmes de son corps.


Maraine d’Ultron, elle baptisa, le fils du grand roi Ulrak et de la reine des Drows.

Et je cru vraiment que la paix était revenue

Mais voilà, les tractations se remirent en route, la machinerie politique repris le dessus, les affaires d’honneur remplacèrent les affaires de coeurs, des traités furent signés, des accords conclus.

Les choses n’allaient pas se passer ainsi, la sœur de l’impératrice serait mariée au Shogun.
Mais la Reine d'Hoshirama ne le voulait pas.

Etele redescendit alors progressivement du peu d’espoir qu’elle avait regagné.

Le mal revint.

Je me souviens ces derniers moments de combat dans la plaine.

Ces moments grandioses au sein d’une armée de vampires et de dragons.

Tandis qu’elle établissait un puissant sortilège de sanctuaire autour de l’impératrice. Je me souviens comment le dragon vint si près que ses bras tremblaient.

Ce fut là qu’elle puisa ses dernière ressources et qu’elle vécu les derniers moment trop intense pour pouvoir survivre.

Voyant tomber le shogun, blessé par la reine Asshaï.

Puis soignant le Shogun

Puis apprenant que l’impératrice demandait au Shogun de se tuer.

Je la voyais ramper à terre, implorer l’impératrice stoïque.

Les dernières heures furent les plus longues, elle tentât en vain de dissiper une magie sur l’impératrice, mais ce n’était pas de la magie.

Le nécromancien avait agit avec habilité, distillant son poison lentement, dans les oreilles de l’impératrice.

Je me souviens du Shogun, une fois de plus à genou

Je me souviens de la reine fée du petit peuple Titania murmurant quelque chose aux oreilles de mon aimée.

Je me souviens des deux guerriers dédoublés près à trancher la tête

Je me souviens du sang sur le drap blanc

Je me souviens de ma prêtresse cassant son bâton

Je me souviens la voir tomber

Image

Mais elle ne toucha jamais le sol

Jamais

Son âme s’éleva dans les airs, enfin libérée de sa dure fin en cette terre.

Et moi j’écris tout ceci en souhaitant que bientôt, je la rejoindrai.


Jimkaya, Moine guerrier
5217 de l’ère de notre bien aimé Amateratsu.
Dernière édition par Licina Etele Tageda le 27 juil. 2017, 18:35, édité 3 fois.
Avatar de l’utilisateur
Ulrak
Messages : 11
Inscription : 07 févr. 2017, 18:56

Re: La fin d'Etelle Tageda, grande prêtresse d'Amateratsu

Messagepar Ulrak » 25 juil. 2017, 09:54

Elle restera longtemps dans mon souvenir, ma seule peine et de ne pas avoir pu organiser sa cérémonie funéraire.
Adieu Etelle Tagada !
Toi qui foule la terre de Schrock, enlève tes chaussures.

Image
gauchier d'alterack
Messages : 16
Inscription : 08 nov. 2016, 09:52

Re: La fin d'Etelle Tageda, grande prêtresse d'Amateratsu

Messagepar gauchier d'alterack » 25 juil. 2017, 12:38

Une grande femme tiraillé entre son honneur et sa religion
Reposé en paix grande prêtresse
Licina Etele Tageda
Messages : 88
Inscription : 01 févr. 2017, 06:29

Re: La fin d'Etelle Tageda, grande prêtresse d'Amateratsu

Messagepar Licina Etele Tageda » 27 juil. 2017, 18:36

Merci à vous pour elle

Photos supprimées là aussi (pour le droit à l'image)
Avatar de l’utilisateur
Malt
Messages : 214
Inscription : 21 août 2016, 19:29

Re: La fin d'Etelle Tageda, grande prêtresse d'Amateratsu

Messagepar Malt » 27 juil. 2017, 18:56

Une grande fin pour une grande dame.
Merci de l'avoir contée !
K2 : Malt, Bourgmestre de Gamorrah (PNJ)
K3 : Orga PNJ, Orga Quêtes Lunian, Shurima et Jedi Gris, Sthelmarya des Khanat Amar
K4 : Orga PNJ, Orga Quêtes Ko'Nan et Morrannon, Orga Costumes


"Le jeu a commencé depuis 15 minutes, comment ça tous tes potes ont été capturés et se font torturer ?" Malt à un PNJ, K3
Liv
Messages : 23
Inscription : 18 oct. 2016, 20:20

Re: La fin d'Etelle Tageda, grande prêtresse d'Amateratsu

Messagepar Liv » 31 juil. 2017, 15:27

C'est une grande tristesse d'apprendre ce qui s'est réellement passé... et en tant que prêtresse je ne peux que compatir. J'aurais aimé pouvoir plus amplement parler à cette grande dame, mais malheureusement cela n'est plus possible. :(

Revenir vers « Annonces 2016-2017 »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité