Bienvenue sur le forum, en cas de problème contacter un administrateur ici

Anecdote...

Modérateur : Modérateur public

Avatar de l’utilisateur
Avok26
Messages : 140
Inscription : 21 août 2016, 19:19

Anecdote...

Messagepar Avok26 » 25 juil. 2017, 10:18

Nous vous invitons ici as nous raconter toutes vos petites anecdotes, meilleurs moments ou vous échecs critiques...bref tout ce qui vous est arrivé durant ce gn et que vous vous souviendrez et raconterez encore dans plusieurs kelkalors aux petites bleusailles découvrant cet univers. D'avance merci.

Et comme il faut bien que quelqu' un commence un des meilleurs moments de rp que j'ai pu vivre sur cet opus est notre périple épique ( moi et notre cher président) déguisé en pouilleux, passant de camp en camp pour rapeler l'ultimatum du samedi soir. On c'est fait jeter de tous les camps comme des malpropres, mais on à bien rigolé.... mention spéciale aux elfes très occupé qui mon carement ignorer mdr....
N'ayez pas peut de ce que vous voyez, craignez ce que vous ne voyez pas...

Kelkalor 1 : Seigneur Hermeros de Léona/ Comte Hermeros de Kolona
Kelkalor 2 : Elomir AKA Comte hermeros de Kolona / Duc de Kolona...
Kelkalor 3 : Elomir, Commandant Général de la Garde Kolonienne AKA Comte hermeros de Kolona
Kelkalor 4 : Orga référent Kolona/Orga scénario/Quêtes
Avatar de l’utilisateur
Jessica
Messages : 370
Inscription : 21 août 2016, 17:55

Re: Anecdote...

Messagepar Jessica » 25 juil. 2017, 13:08

Les différentes crucifixions des morrannons

J'en ai filmé qu'une :)
http://arkanes.net/K4/cruciHRP.mp4
Image
Image
► Afficher le texte
Avatar de l’utilisateur
Mirandolo
Messages : 91
Inscription : 02 sept. 2016, 09:38

Re: Anecdote...

Messagepar Mirandolo » 25 juil. 2017, 13:57

Pour forger la Lance qui permettrait aux fées d'immobiliser le draco-liche, il fallait de l'or, des pierres sevales et du fer. Beaucoup de lingots de fer. Me voici donc, la bourse mandoline pleine du précieux métal jaune, allant quêter le métal gris, Lanantielle cherchant des pierres sevales.

samedi après-midi

Après un moment de réflexion intense et un éclair de génie d'une rare lucidité, je me dirige vers le forgeron. Ce brave homme bien planté, rouflaquettes rousses et tunique verte, me signale qu'il cherche lui-aussi à augmenter son stock. Je lui dit que le budget d'un Mandolin n'est pas limité et que, pressé par de nombreuses affaires, je lui laisse le souin de négocier un prix de gros avec quiconque pourra nous sortir 50 lingots de fer. Sur ces entrefaites, je repars babiller - càd négocier âprement - avec les fées, tandis que lui se rapproche de "la marchande".

A quelques temps de là, je repasse devant l'atelier de cet homme - que je croyais encore brave - et m'en vient aux nouvelles. Même préparé à une somme certaine, je tombe des nues : plus de trois kelkadors le lingot ! Dans le même temps, mon regretté collègue Surintendant les avait au dixième de ce prix, et au détail ! Mon interlocuteur joue lui-aussi la décrépitude : comment faire fonctionner son commerce à ce prix ? Il m'assure qu'il continuera à négocier, et je repars vers mes affaires en laissant le fourbe mûrir des plans dont je ne sais encore rien.

Le manège reprend plusieurs fois, les prix "baissent" de quelques kelka à chacun des mes passages, et mon courroux alors dirigé contre la marchande ne cesse, lui, de monter. Car cela ne correspond en rien aux prix que j'obtiens de-ci, de-là, pour un ou deux lingots. Bénéficiant d'un rare moment de répit diplomatique, je me dirige à grand pas décidés vers la Marchande que, pour une fois, je repère.

A quelques pas de sa table, je souffle un grand coup, me rappelle notre Prince bien aimé et étale sur mon visage une truelle de sourire "made in Mando" à faire pâlir une jouvencelle. Je m'installe, prends l'air douteux et, malgré que ma bourse contienne alors une centaine de kelkador - pour la Lance - je joue le pauvre et miséreux. La Marchande me propose alors 20 lingots à deux kelkador le tout. Réprimant à grand peine un éclat de rire, je joue la contrition et tire de ma poche les deux pièces jaunies. La Marchande me tend 20 lingots et m'en offre trois pour ma peine. Je me lève, la remercie puis retourne au camp des fées pour rendre compte de l'avancement du projet.

Sur le chemin, le forgeron se rappelle à mon souvenir à la hauteur de sa boutique. Je le regarde, et c'est avec un sourire carnassier cette fois que je dénonce son forfait à la cantonade. Je croise un homme de main de Mando et lui intime l'ordre de s'occuper de celui qui m'a tant fait perdre de temps. Je continue mon chemin sans un regard en arrière.

samedi soir

Toutes les conditions pour forger la Lance ne sont pas encore remplies. Je repasse donc devant le forgeron la bourse pleine d'or et de fer. Celui-ci, légèrement amoché, m'interpelle et me signifie son manque d'humour. Il s’enquiert ensuite de l'état de mes rotules. Je continue ma route après un regard noir.

tard dans la nuit

Je rentre au château pour rapport à mon Prince. Devant le salon privé, cinq barbares sudistes m'adressent la parole. Ils semblent d'abord intéressés par ma bague de Patricien di Genovese, en diamant noir. Puis alors que j'apprends à les connaître, l'un d'eux se glisse derrière moi et m'assomme.

Je me réveille à quelques mètres de ma chute, dans un sofa de la Grande Salle. Une blonde beauté exotique me gifle et me hurle dessus. Le chef de ce petit groupe lui ordonne alors de me retirer les rotules. Trois barbares me saisissent et la blonde m'incise avec son couteau sous la rotule. Je hurle ! La douleur est insoutenable. Mes muscles se contractent - rien de bien effrayant pour ces barbares. Au bout d'un temps que la douleur me rend incalculable, je sens ma rotule se démonter et sauter dans les mains du chef. Aussi atteint par la douleur physique que par cette vision d'un morceau de moi ailleurs de moi, je libère mon bras dans un sursaut. Pour une raison qui m'échappe, plutôt que d'avoir le réflexe d'atteindre mon genou, j'attrape une bouteille d'un fameux muscat de Lunian - de mes vignes, je crois - et engloutie une longue lampée. Une seconde plus tard, je suis à nouveau prisonnier de l'étau musculeux des barbares. Avant que l'alcool ne fasse effet, je suis déjà incisé sur l'autre jambe. Je hurle à nouveau, plus fort encore, et je ne comprends pas que personne n'entende mes appels à l'aide. C'est portée par mes cris que ma seconde rotule vint se loger dans la main de ce "sous" chef barbare. A moitié évanoui, immobilisé par la douleur, je regarde alors mes tortionnaire s'en aller en riant. J'ai à peine la force de demander "Pourquoi ?!". L'un d'eux se retourne alors et me dit "C'est pas contre toi, c'est un contrat. De la part d'un type qu'a pas d'humour".

De longues secondes silencieuses, résonnant encore des rires gutturaux de ces barbares, s'écoulent sur mes larmes. Au moment où la tête ébouriffée d'un Mage Lunian apparaît dans l'encadrement, mon cerveau calmé par cette vison bienheureuse se rend compte de deux choses : les barbares m'ont à peine palpé et n'ont pas découvert ma bourse pourtant bien pleine, et je sais qui a mis ce contrat sur ma tête : le forgeron.

J'offre au mage-soigneur de Lunian 3 kelkador pour m'opérer immédiatement et remplacer mes rotules par de l'or. Avec son acolyte, ils travaillent d'arrache-pied - et pas "d'arrache-rotule" - et finissent, à force de soin et de sort, par me remplacer mes rotules par des prothèses réalisées chacune avec 3 kelkadors. Je suis soigné par la magie et par la science, ainsi que par la chance. En effet, l'opération de la barbare, pour être douloureuse, n'en a pas moins été très propre. Remplacer la rotule a été plus aisé que prévu.

Revenu à moi, réparé, suturé, calmé, je prends mes dispositions. Deux soldats de l'Ordre de la Croix et de l'Epée ont protégé mon opération : je leur offre un kelkador chacun et leur promets le décuple s'ils me ramènent le forgeron, pas forcément en un seul morceau. Ils courent répandre la nouvelle. Je me lève, douloureusement, appuyé sur la canne qui a soutenu tant de générations de ma famille, et je m'en retourne clopinant à ma quête au service de la paix, qui n'attend pas.

En rentrant à Carlita, je ferai une annonce public. Si, en l'entendant, un homme roux déferle de son antre en criant de peur, vous saurez pourquoi : il aura entendu les imprécations de Mirandolo "Rotulennor" di Genovese.
Image
Avatar de l’utilisateur
Victoria Sěkrět
Messages : 36
Inscription : 27 oct. 2016, 06:37

Re: Anecdote...

Messagepar Victoria Sěkrět » 25 juil. 2017, 15:11

Solonia di Lucchese, Patricienne des Lucchese et Connétable au conseil des six familles avait des doutes sur la présence de vampires dans la délégation lunianaise. Elle décida alors d’accepter de participer à une rencontre qui permettrait de dévoiler l’un d’entre eux. La discussion allait bon train, mais une autre personne présente décida qu’il fallait mieux user de la force. Ceci s’avéra une catastrophe pour les personnes présentes, deux d’entre eux furent mis en agonies et les deux autres furent déchiquetés. Malheureusement pour elle, Solonia était parmi les décédés. Heureusement, les évêques de Mando et de Lunian œuvrèrent de commun pour rappeler les deux décédés parmi les vivants.

Alors qu’on pourrait penser que Solonia en voudrait aux vampires, qu’elle ne fut la surprise de la voir au contraire se renseigner pour une conversion. En effet, elle avait vu l’intérêt d’une vie prolongée afin de pouvoir rester aux côtés de Drakkhen, le demi-drow, demi-dragon. Elle réussit à convaincre Drakkhen, le conseil des six familles et les vampires d’accepter sa requête. Sa conversion eu donc lieu lors d’un magnifique rituel, au plein cœur de la forêt dans la nuit du samedi.

Tandis qu'elle commençait à appréhender ses nouvelles capacités, Solonia aidait à préparer la rédaction du serment que les vampires souhaitaient prononcer devant les dieux. A peine les trois premières phrases écrites, voilà qu’un hurlement sauvage retenti dans la cour du château. Puis les gardes mandoyens entrèrent dans la pièce : « Nous sommes attaqués ! ». Toutes les personnes présentent se préparèrent alors au combat. Solonia attrapa son arc, et se mis en position.
Les vampires ainsi que les humains les accompagnants n’attaquèrent pas, mais tentèrent de calmer les esprits. Malheureusement, les troupes ennemies étaient guidées et aveuglées par les fées. Ils attaquèrent alors.
Étonnamment, pendant une petite période, ce ne furent plus des vampires et des alliés vampiriques la cible des attaques, mais un troupeau de poules…
Pour revenir à Solonia, celle-ci réussit à décocher quelques flèches bien placées, mais cela ne suffit pas. A un moment, elle vit l’un des vampires primordiaux mal en point, mais peu surveillé. Elle tenta d’aller le secourir, mais l’un des ennemis la remarqua. Elle s’enfuit alors, esquivant la plupart des coups portés par ses assaillants, mais en recevant tout de même quelques-uns. Tout d’un coup, un bras apparu devant elle, elle saisit alors l’occasion et mordu dedans, sans même se soucier de qui cela pouvait bien être. Ce regain de santé ne lui permit pas de survivre plus longtemps puisque les coups continuèrent à pleuvoir et qu’elle se retrouva vite au sol. C’est à ce moment-là qu’elle remarqua l’agitation autour d’elle et qu’elle entendit « Le kaiser a été mordu ! ». Elle comprit donc qu’elle venait de boire le sang de Georg ! Tandis que celui-ci était emmené par ses pairs pour être soigné, Solonia fut transporté pour être rapprochée des autres blessés.
Un des ennemis décida alors de retirer le médaillon qu’elle portait autour du cou. Sauf que voilà, Solonia était maintenant dans l’ombre du château. Elle entra alors en fureur vampirique et se mis à attaquer tous les ennemis présents en face d’elle. Elle en mit de nombreux à terres, mais elle rencontra sa fin lorsque la chasseuse de vampire lui fit face. Celle-ci parvint en effet à blesser suffisamment Solonia pour la mettre de nouveau à terre, la décapiter et enfin bruler son corps.

Les cendres de Solonia furent recueillies par un Drakkhen, complétement aveuglé par la folie après avoir perdu deux fois son aimée en deux jours.
Avatar de l’utilisateur
Jessica
Messages : 370
Inscription : 21 août 2016, 17:55

Re: Anecdote...

Messagepar Jessica » 25 juil. 2017, 17:25

Pour Raoul

Image
Image
► Afficher le texte
gauchier d'alterack
Messages : 37
Inscription : 08 nov. 2016, 09:52

Re: Anecdote...

Messagepar gauchier d'alterack » 25 juil. 2017, 17:29

J'imagine bien raoul dans ton extrait
Eveque.Cevapucco
Messages : 22
Inscription : 23 oct. 2016, 09:02

Re: Anecdote...

Messagepar Eveque.Cevapucco » 25 juil. 2017, 18:51

Lors du conclave qui élit le saint pontife il y avait 10 évêques et 3 candidats déclarés,
Quelques heures plus tard il reste 5 évêques et un candidat qui en sortit évêque et non pontife
le reste appartient au secret du conclave
Avatar de l’utilisateur
Umberto Di Genovese
Messages : 56
Inscription : 11 nov. 2016, 20:38

Re: Anecdote...

Messagepar Umberto Di Genovese » 26 juil. 2017, 23:33

Pour moi le conclave ce fut surtout une élection ou il y a 2 autres candidats en plus de moi qui se présentent. Le lendemain, jour de l’élection, les 2 sont morts (et j'y suis pour rien ! ) et.... je perds l’élection...Merci l'Unique, bien content qu'il n'y en ai qu'un comme lui.
Image
Avatar de l’utilisateur
hildegarde o'lee
Messages : 48
Inscription : 14 oct. 2016, 12:31

Re: Anecdote...

Messagepar hildegarde o'lee » 27 juil. 2017, 07:20

tu étais sans doute un peu trop sûr de toi, ils ont pris peur...
Image
Mieux vaut verge courte
Que coucher seule
Avatar de l’utilisateur
Umberto Di Genovese
Messages : 56
Inscription : 11 nov. 2016, 20:38

Re: Anecdote...

Messagepar Umberto Di Genovese » 27 juil. 2017, 10:38

L'unique m'a vu péché par orgueil et il m'a remit dans le droit chemin.
Viva el Unico

Ou la tavernière m'a lancé un mauvais sort en dessinant d'obscurs dessins sur ma carte à bière....
Au bûcher la sorcière
Image
Avatar de l’utilisateur
Jessica
Messages : 370
Inscription : 21 août 2016, 17:55

Re: Anecdote...

Messagepar Jessica » 27 juil. 2017, 13:09

L'excellent moment avec l'homme-arbre qui a parfaitement saisi un des points faibles de Jeanne et a permis a Gauchier de s'en sortir vivant :) Saloperies de Fées :)

L'excellentes séries des rez drow a la chapelle pour Ultron et la Reine, la chamane (qui par ailleurs était barbare non ?) procède avec beaucoup de conviction !

Le roleplay excessivement respectueux des Ksachiens qui n'avaient pour but que de me dessouder jusqu'à leur ultime acte de trahison. Très belle utilisation de cette même faiblesse de Jeanne.

La scène de dévotion à la Chapelle pour demander à l'Unique de me permettre de rendre sa mémoire à Lya, et.... je suis pas tout à fait sure que ce soit une bonne chose :D

Quand Indiana a craqué sa folie (se prendre pour wernher), a fait tout un bordel avant de se faire maitriser, torturer puis recoudre, et ce qui en a découlé avec le rerecousage de roubignolles chez les barbares

Quand Viktor a craqué la sienne et qu'un léger vent de panique à souffler, les gens pensant une poignée de seconde que le sol se transformait en lave autour du cadavre de Jeanne.

Les PNJ du FLAN en début de jeu. Ça fait toujours plaisir des nécromanciens en apéro

Les hrp :
- Quand m'dame Yolande était tellement fatiguée qu'elle a renommé mon chéri en "Magalie" :p
- La tête de Rodolphe quand j'ai ramené l'ID de Jeanne au QG


Ça revient au fur et a mesure !
Image
Image
► Afficher le texte
Avatar de l’utilisateur
Asahito Meiji
Messages : 44
Inscription : 17 févr. 2017, 17:14

Re: Anecdote...

Messagepar Asahito Meiji » 27 juil. 2017, 14:00

L'une des belle en hrp c'est quand on entre dans La Chapelle pour tes jeanne et que je ressort immédiatement pour annoncer à l'organisation qu'avant je. Vais lui prélever un os car ca peu toujours servir XD.
K4 Asahito Meiji, Empereur divin de la glorieuse Nation d’Hoshitsuki, (MORT)


Image
Avatar de l’utilisateur
Lanatielle
Messages : 690
Inscription : 08 oct. 2016, 12:20

Re: Anecdote...

Messagepar Lanatielle » 27 juil. 2017, 22:14

La course au craft de la lance divine qui... à 1h39 du matin fini par s'essouffler... tant pis, ce sera pour demain.
Et là, je ne sais plus qui nous ramène 2 pierres sevales... plus que 3 et on peu le faire. La course reprend.
Au final, on arrive au camp des elfes alors que certains sont couchés depuis 10 minutes, on sort tout le monde du lit... en maugréant pour certains !
Le craft commence, et là, le grand stress... mais on fait comment pour défendre si on nous attaque ?! Branle-bas de combat, on recrute ici ou là alors que le rituel a déjà commencé.
Au final, un super rp, une soirée de folie pour tout rassembler, et une récompense sans nom quand la lance apparait au centre du cercle.
Merci à tous !
~ ~ ~

K3 : Léandra Orfeuille ~ Maitre alchimiste, mage et archiviste de la Grande bibliothèque de Lunian
K4 : Lanatielle Elenwë ~ Linguiste et Ethnologue de la Grande bibliothèque de Lunian
K5 : Lanatielle Elenwë ~ Linguiste et Ethnologue, chercheuse et diplomate du CROM, Voix de la régence d'Ellerimm
K6 : Lanatielle Elenwë ~ Linguiste et Ethnologue, gardienne d'Ainas sous domination draconique
~ ~ ~

A cœur Vaillant, rien d'impossible
Avatar de l’utilisateur
JV - Orga K5
Messages : 546
Inscription : 23 août 2016, 10:16

Re: Anecdote...

Messagepar JV - Orga K5 » 27 juil. 2017, 22:25

Pour l'anedectote, a l'origine, cette lance ne devait pas être craftable sur site.... d'où les sommes faramineuses...
Image
K4 : Feu Patricien Silvio di Columbo, Surintendant du Conseil des Six Familles, Maitre du Trésor de la Guilde,
Néo-Vampire
Orga Wargame
"Quoi les îles Croco ? Connait pas les îles Croco"

K3 : Patricien Silvio di Columbo, Surintendant du Conseil des Six Familles,
"Et avec un doctorat commercial, je suis sur que nous arrivons à un terrain d'entente..." sourire carnassier

K2 : Silvio di Columbo, envoyé de la Famille di Columbo
"Vous auriez pas croisé mon oncle ? J'ai un verre à lui offrir...."
Avatar de l’utilisateur
Licina Etele Tageda
Messages : 106
Inscription : 01 févr. 2017, 06:29

Re: Anecdote...

Messagepar Licina Etele Tageda » 28 juil. 2017, 07:46

craftable

oui oui oui ;)
Avatar de l’utilisateur
Jessica
Messages : 370
Inscription : 21 août 2016, 17:55

Re: Anecdote...

Messagepar Jessica » 28 juil. 2017, 12:58

Quand tu vois la somme et ce qui a été mis niveau enveloppe... :D

On a calculé avec Max qu'on aurait pu la faire à 4-5 personnes de Ksach :D

On a vraiment besoin d'un dieu de l'économie ! :D
Un Régulateur de Marché. Un mec honnête et droit. Prions St Madoff
Image
Image
► Afficher le texte
Avatar de l’utilisateur
Pontifex Godefroy II
Messages : 4
Inscription : 16 déc. 2016, 17:23

Re: Anecdote...

Messagepar Pontifex Godefroy II » 28 juil. 2017, 13:36

Je confirme, très chouette moment l'élection du Pontife :')

Ma quête était de faire élire Umberto, autant dire que j'ai pas vraiment réussi...
Deux heures de réunion pour écouter les candidats. Quatre heures pour essayer de réunir de nouveau. Apprendre qu'il y a trois morts et une disparue, et se retrouver à 5 membres du Concile sur 12, dont un seul candidat... Finir ça en 5 minutes par acclamation divine (et, osons le dire, tirage au sort), et entendre son nom se faire prononcer par le Camerlingue... Je sais pas qui de nous tous tirait la plus drôle de tronche, mais Umberto et moi même étions bien placé ^^'

Mais mon moment préféré dans cette élection restera la flèche barbare qui m'atteint alors que je suis au deuxième étage de la tour, et vient se ficher en plein dans la croix de fer que je porte autour du cou, l'Unique me sauvant de ce trait meurtrier, prouvant aux peuples de Tanissie que je suis bien l'homme choisi par Dieu !
Merci à tous les évêques d'avoir supporté mon incompétence by the way :p Plus qu'à rester en vie... ;)
*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

K4 : Godefroy II, Saint Pontife de l'Eglise de l'Unique, membre de la Sainte Charité, membre du Conseil de l'Unique.

pré-K4 : Archivescovo Ulfrich Desmondi di Lunian, Évêque et Serviteur de l'Eglise de l'Unique

K3 : Falk Fusili, maître alchimiste membre du département de la Recherche et de la Magie du Lunian

"Le savoir ne connaît pas d'autre limite que celles de la curiosité - et de l'éthique. Il est bon de posséder l'une et l'autre modérément"
"A chaque nuage sa frange d'or. L'Unique nous a voulu libres, et nous comptons bien le rester peu importent les épreuves et les tempêtes."
"L'équilibre et la paix avant tout."
Avatar de l’utilisateur
Jessica
Messages : 370
Inscription : 21 août 2016, 17:55

Re: Anecdote...

Messagepar Jessica » 28 juil. 2017, 14:15

Lulu ! t'as pas assez tapé du point sur la table ! un tirage au sort, quelle hérésie ! :p
Rha j'aurais du venir défoncer la porte avec Raoul comme prévu :p
Image
Image
► Afficher le texte
Eveque.Cevapucco
Messages : 22
Inscription : 23 oct. 2016, 09:02

Re: Anecdote...

Messagepar Eveque.Cevapucco » 28 juil. 2017, 17:53

FalkFusili a écrit :Je confirme, très chouette moment l'élection du Pontife :')

Je sais pas qui de nous tous tirait la plus drôle de tronche, mais Umberto et moi même étions bien placé ^^'



Je dois dire que les masques d'horreurs sur ta tronche et celle d'Umberto étaient priceless,

D'un point de vue ludique le deal qui est ressortit des heures de discussions est très bien et a crée plein de jeux…
Et pour un pontife débutant tu t'en es bien sortit, puisse l'unique de prêter vie au moins jusqu'à l'année prochaine ;)

En tant que Camerlingue, en bon passionatien j'ai pu prononcer le fameux duo habet et bene pendentes comment aurais-je fait dans le cas de Jeanne ;)
Avatar de l’utilisateur
Angelo di Bonnano
Messages : 17
Inscription : 31 août 2016, 10:25

Re: Anecdote...

Messagepar Angelo di Bonnano » 28 juil. 2017, 20:48

C'est l'histoire du Prévot de la Principauté de Mando, Angelo Giovanni di Bonnano, maitre d'arme de famille et chef des polices de Carlita qui discutait avec son capitaine de la garde devant le bâtiment. La cours du chateau était déserte. Rien à craindre donc. La discussion, dont le sujet était la promotion au sein de la police, fut interrompue par le déboulé de toutes les forces elfes, sushis et barbares suivies de près par kash et morannon qui semblaient un peu sur les nerfs (notons que notre chancelier Mirandolo avait l'air de les fuir). Dans mon devoir d’hôte je demande donc s'il y a un problème et avec qui je peux parler. Barrant en plus la porte du château. On me répond alors par une autre question. Souhaitant apaiser les esprits agités (et surtout qu'à 2 contre 50 c'est jamais bon de chercher les gens) j'y réponds de suite et montre ma non-appartenance aux vampires. Mais cela ne semblant pas très convainquant pour les peuples face à moi, on décida de me faire voir des papillons et de m'égorger sur places sans autres formes de procès :cry: Avaient-ils trop peur du dialogue ou des mes compétences martiales (à 1 contre 25) ?

L'Histoire retiendra, je l'espère, que je suis tombé en frère d'arme avec mon capitaine.

Moral du Gn: se méfier des discussions normales et des lieux un peu trop calmes.
Image

Revenir vers « Discussions sur le GN »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité