Bienvenue sur le forum, en cas de problème contacter un administrateur ici

Annonces Impériales

Modérateur : Modérateur public

Avatar de l’utilisateur
Aleksander Tannissie
Messages : 169
Inscription : 22 août 2016, 12:03

Annonces Impériales

Messagepar Aleksander Tannissie » 11 nov. 2017, 12:49

Edit Impérial : De La Restauration de l’Empire.

Moi, Legahran d’Alterak, Duc de Ksach, Roi d’Alterak et Empereur de Tannissie, ainsi que Nouvel Avatar de l’Unique, ai bien pris en considération les revendications de mon peuple, et par la présente, proclame la restauration de l’Empire. Mon souhait, en tant que protecteur de mon peuple est de rendre la Tannissie puissante à nouveau.

Cet édit vise à mettre un terme au cycle dévastateur qui a affaibli l’empire au cours des 40 dernières années.

La bonté, la générosité de nos prédécesseurs, ont été récompensées par la trahison et le chaos.

Nous restaurons donc un empire fondé sur l’Ordre et la Stabilité dans la continuité de nos antiques traditions.

Seul représentant du dieu Unique sur le monde, en tant que descendant de Yougonoul et futur détenteur du trône impérial, nous attendons de tous la soumission et le respect dû à son envoyé.


Article 1. Du Codex Imperialis.

Les anciennes lois seront dissoutes afin de former, prochainement, un nouveau Codex Imperialis plus en accord avec notre temps et les aspirations de l’Empire.

Article 2 : Du Pouvoir Temporel et Spirituel.

L’Empereur de Tannissie est, en tant que descendant de Yougonoul et détenteur du trône impérial, le lieutenant de l’Unique sur Kelkalor. Il est son représentant, son bras armé face à l’hérésie, et le Saint Pontife, qui dirige l’Église de l’Unique, en est le vicaire chargé de diffuser sa Sainte Parole.

Article 3 : De la Protection Intérieur de l’Empire.

Afin d’aider l’Empereur dans sa mission de protection et de sauvegarde de l’Empire les gardiens de l’Empire voient leurs effectifs et leur influence augmentés.

Dorénavant chaque ville de plus de 5000 habitants sera dotée d’une Kommanderie habitée par une lance dirigée par un gardien de l’Empire. Chaque lance est constituée d’un gardien de l’Empire, de sept combattants et d’un page non combattant.

Ils sont en charge d’arrêter les individus qui contreviennent aux lois impériales, de veiller à l’ordre et la sécurité dans nos villes, et ont autorité sur toutes les forces de polices et autorités locales. Nobles compris.

Chaque famille noble doit envoyer son second fils servir en tant que gardien de l’Empire dès l’âge de ses 16 ans, et rentrera libre dans le foyer familial après un service de 15 ans.

Article 4 : Du Droits des Non-Humains.

Les races non-humaines sont des aberrations, des abominations qui portent la marque du rejet de leurs ancêtres envers le Dieu Unique. Pour cette raison et sauf dérogation impériale, les membres de ces races ne peuvent accéder aux charges impériales.

Il leur est également interdit de se déplacer dans l’Empire sans payer une taxe et justifier de leur laisser passer dans chaque ville où ils se rendent en se présentant dès leur arrivée aux Kommanderies locales.

Ils ne peuvent non plus dormir dans les villes et doivent donc dormir à l’extérieur de celles-ci. Charge aux villes de préparer ou non des cabanes en bois à l’extérieur de leurs murs pour leur offrir un toit.

Ils ne peuvent posséder de commerce sans obtenir l’aval du gardien de l’Empire, du bourgmestre et du représentant de Mando de la ville où ils souhaitent s’installer.
Ils ne peuvent se marier avec un ou une citoyenne de l’empire.
La nationalité impériale leur est d’ailleurs interdite.

Pour finir, les biens d’un non-humain résidant sur les terres impériales, deviennent propriété de la couronne à sa mort.
Les non-humains comprennent : les Elfes, les Elfes Noirs, les Nains, les Fées, les Vampires, les Dragons, les Hoshitsukis, les Druides et les fidèles de Jeanne.

Article 5 : De la Magie.

La magie est le privilège impérial de Lunian. Le Duché se voit donc octroyer le privilège de décider de qui a le droit d’exercer ou non la magie dans l’Empire.
Les mages souhaitant pratiquer librement leur activité doivent se rendre à la guilde de magie de Lunian afin de se voir attribuer un brevet après paiement d’une taxe dont les revenus vont au duché de Lunian. Sauf en cas de dérogation impériale.

Cette taxe a pour but de contribuer au financement d’une police ayant pour mission d’appréhender les mages qui pratiqueraient la magie illégalement, c’est à dire sans l’accord du Duché de Lunian.

Les modalités de la mise en place de ce privilège étant à discuter et soumises au renouvellement public de la loyauté du Duché de Lunian à l’Empire. Cela fait, si le Duché du Lunian se voit en désaccord avec le CROM, l’Empire s’engage à défendre son Duché quels qu’en soient les raisons.



Article 6 : De la Rébellion de l’Est.

L’Empire de Tannissie s’étend, de jure, sur tout le continent impérial.

En conséquence, les territoires continentaux de l’Ost-Reich sont considérés comme des terres rebelles. Chaque seigneur, chaque citoyen de ces terres rebelles, est lui-même un rebelle s’il refuse de soutenir les droits légitimes de l’Empereur de Tannissie sur ces terres et de s’opposer à Georg von Ksach-Altérak et ses séides.

Les biens des rebelles sont confisqués et seront remis à la Principauté de Mando une fois la victoire acquise et les territoires reconquis afin que la Principauté se charge, au nom de l’Empire, de la liquidation des biens au profit de la couronne impériale. Les modalités de cette liquidation et des bénéfices à en tirer pour Mando étant à discuter et soumises au renouvellement public de la loyauté de la principauté de Mando à l’Empire.

Article 7 : De l'Épée de l’Empereur.

Le Duché de Sartak ayant eu à souffrir au cours des dernières décennies des conflits ayant affecté l’Empire et de l’apathie des anciens dirigeants, se voit attribuer le titre privilégié d’épée de l’Empereur.

L'Épée de l’Empereur est le Kommandant des gardiens de l’Empire. Cette fonction est confiée à vie à un représentant du duché de Sartak, qui peut-être le duc lui-même, sur proposition du duc de Sartak et validation de l’Empereur.

Les modalités de l’accessibilité à ce titre privilégié étant à discuter et soumises au renouvellement public de la loyauté du duché de Sartak à l’Empire.

Article 8 : Du Marquisat de Passionnata.

Le marquisat de Passionnata se voit reconnu dans les grandes souffrances qu’il a pu endurer, notamment sous le joug perfide du Mouvement Démocratique Révolutionnaire du temps du Royaume Démocratique et Communautaire du Vinyamar.

L’Empereur conscient des souffrances de son peuple et désireux d’y mettre un terme fait du marquisat de Passionnata sa priorité en matière de reconstruction économique.

Le marquisat de Passionnata se voit attribuer le privilège de grenier à blé de l’Empire. Il peut donc, s’il le souhaite, demander à ce que tous les prisonniers de droit commun issus de toutes terres de l’Empire, et ayant été condamnés à une peine de moins de 5 ans de prison et de plus de deux ans soient envoyés à Passionnata pour y purger une peine réduite de moitié en échange de travaux dans les champs sans rémunération.

Le marquisat de Passionnata se voit exempté pour 5 ans de taxe impériale afin d’aider au refinancement de sa trésorerie.

Enfin il sera permis à des communautés autonomes de s’établir à Passionnata afin d’y construire des exploitations nourricières. Ces communautés, regrouperont les individus qui refusent de croire dans le Dieu Unique et constituent le seul moyen d’échapper au bannissement des terres impériales.

Leur sécurité est assurée par une Kommanderie des gardiens de l’Empire et les membres des communautés ne peuvent sortir des murs de leurs communautés sans dérogation de la Kommanderie.

Les modalités de ce privilège étant à discuter et soumises au renouvellement public de la loyauté du marquisat de Passionnata à l’Empire.

Article 9 : De la Loyauté.

Il sera demandé à chaque Etat membre de l’Empire de renouveler publiquement sa loyauté envers l’Empire à la demande de l’Empereur de Tannissie.

Article 10 : Du Royaume d’Ellerim.

Les individus du Royaume Ellerim ont à compter de la publication de cet édit un an, pour revenir de leur propre souhait dans l’Empire de Tannissie.

Si le royaume Ellerim réintègre de lui-même l’Empire, il sera confirmé dans ses privilèges impériaux. Celui de la protection de la forêt Ellerim et du droit d’audit sur les forêts impériales.

Article 11 : De la Religion d’Etat.

Le culte du dieu Unique est confirmé comme religion d’État de l’Empire de Tannissie.

La liberté de culte est maintenue mais encadrée dans des limites imposée à la stabilité de l’Empire.

Tout citoyen de l’Empire souhaitant pratiquer un autre culte que celui dû envers le dieu Unique devra se rendre dans des zones dédiées, nommées communautés autonomes, de préférence à Passionnata, sinon dans des régions à exploiter définies par l’Empereur.

Ne peuvent accéder aux charges impériales que ceux qui sont reconnus comme des fidèles du dieu Unique et se voient attribuer par un prêtre un certificat de dévotion qui justifie d’une vraie adhésion à notre religion d’État.

Article 12 : De la Reconnaissance de Sainte-Jeanne.

Jeanne est reconnue, par l’Empire de Tannissie, comme une sainte du dieu Unique envoyée pour guider le duché de Ksach vers le salut. Martyr des félons du duché elle a été lâchement assassinée par les soudards de Georg von Ksach-Alterak, usurpateur du trône dans le duché de Ksach.

Cette reconnaissance officielle, démontre le souhait d’une réconciliation dans notre Eglise que nous voulons universelle.

Cependant, la brièveté de son passage sur notre monde ne lui ayant permis de diffuser son message il ne sera fait aucun éloge la concernant et l’Empire ne soutiendra aucune initiative en faveur de dévotions la concernant laissant à l’Église le soin de définir la place qu’elle lui accorde dans le culte dorénavant.

Cette main tendue envers les habitants de Ksach doit être saisie par ceux-ci et les encourager à mettre à bas le perfide traître usurpant le titre de Duc.

Article 13 : Du Royaume d’Enders.

Le royaume d’Enders, ignominieusement renommé Royaume de Sainte Jeanne est reconnu comme intégrant maintenant l’Empire de Tannissie. Le roi d’Enders devenant un vassal de l’Empire de Tannissie a pour mission d’aller libérer son pays occupé par les troupes de l’Ost-Reich.

Tout seigneur souhaitant épauler le roi d’Enders dans sa juste cause se verra accorder la pleine propriété des terres conquises lors de la libération du pays, charge aux seigneurs locaux qui ne souhaitent pas se voir dépossédés de leurs terres de reconnaître maintenant et sans détours Ronan d’Enders comme étant leur roi légitime et de prendre les armes contre l’occupant.

Article 14 : De la Succession.

L’empire de Tannissie ayant été mis en péril par le manque d’héritiers directs de l’Empereur, ouvrant la voie à des querelles de succession, la primogéniture agnatique ne sera plus une règle de succession fixe à la couronne impériale mais elle sera remplacée par un système électif, l’Empereur désignant parmi les mâles de sa lignée, ou d’autres branches descendantes de Yougounoul, celui qui est le plus à même de lui succéder dans le cas où l’Empereur n’a pas de fils légitime et apte au trône.

Si aucun héritier n’est désigné et que l’Empereur vient à mourir, l'Épée de l’Empereur sera désigné intendant du trône en attendant un descendant légitime de Yougounoul.

Ainsi en ai-je décidé, Legahran d’Alterak, Duc de Ksach, Roi d’Alterak et Empereur de Tannissie, ainsi que Nouvel Avatar de l’Unique, agissant en bon protecteur du peuple et de ses valeurs, ainsi qu’en protecteur de l’Empire instauré par l’Unique sur le monde.
Dernière édition par Aleksander Tannissie le 13 janv. 2018, 00:34, édité 2 fois.
"La mort n'est rien, mais vivre vaincu et sans gloire, c'est mourir tous les jours."
-Napoléon Bonaparte
Avatar de l’utilisateur
Aleksander Tannissie
Messages : 169
Inscription : 22 août 2016, 12:03

Re: Annonces Impériales

Messagepar Aleksander Tannissie » 11 nov. 2017, 13:04

La Trahison de Georg von Ksach-Alterak, Baron de Darmstadt.

Moi, Legahran d’Alterak, Duc de Ksach, Roi d’Alterak et Empereur de Tannissie, ainsi que Nouvel Avatar de l’Unique, par la présente informe mon bon peuple de Tannissie que la question de la légitimité au trône impérial et de sa succession et dès à présent réglée après consultation de nos juristes. Je me suis rangé à leur avis que j’estime bon et juste.

Je suis le seul et unique prétendant légitime au trône impérial. De part mon sang, ma lignée, mes actes, mais également et surtout par l’illégitimité de Georg von Ksach-Alterak, rejeton de Wernher von Ksach-Alterak bâtard légitimé par l’éphémère Saint Bernard juste avant son exil inexplicable, et traître à l’Empire en ayant tenté d’usurper le trône impérial.
En effet, l’illégitimité de Georg von Ksach-Alterak ne tient pas à une question de querelle dynastique entre deux prétendants, en d’autres circonstances j’aurai même pu reconnaître ses droits s’il n’était pas le fils d’un traître, mais parce que Georg von Ksach-Alterak c’est lui-même exclu de la succession et n’est donc plus dynaste.

En effet, en vertu du Codex Imperialis, la couronne est indisponible, nul ne peut y renoncer ou y prétendre. Ni lui, ni moi. C’est pour cela que j’accepte la lourde charge qui repose sur mes épaules sans chercher à m’en honorer.

Or Georg von Ksach-Alterak vient de m’envoyer un courrier dont le contenu m’a tant étonné que j’ai du en faire valider l’authenticité par les plus grands experts qui m’ont confirmé que ce courrier était bien écrit de sa main.
Dans cette lettre Georg von Ksach-Alterak me propose de renoncer au trône impérial si moi-même je reconnais son soit-disant empire d’Ost-Reich et ses frontières.
Se faisant il a donc soumis la proposition d’une renonciation au trône impérial.
En vertu du Codex Imperialis parmi les lois fondamentales du royaume on trouve celle de l’indisponibilité de la couronne : L’Empereur ne peut désigner son successeur, ni renoncer à la Couronne ou abdiquer.

En conséquence de quoi Georg s’exclut donc de la ligne de succession en ayant proposé de renoncer au trône.

Cette loi fondamentale exclut donc également Gauchier d’Alterak qui pour la deuxième fois renonce au trône.

En droite ligne de succession vient ensuite Thomas d’El Roff mais dont la faiblesse mentale le rend lui aussi en vertu de nos lois non dynaste.

Les lois de succession m’amènent donc à accéder au trône, du fait des renonciations de Gauchier d’Alterak, de Georg von Ksach-Alterak et de la folie de Thomas d’El Roff.

J’appelle, mes bons et loyaux sujets de Ksach à revenir dans le giron impérial. Je les sais fidèles, je les sais loyalistes, je connais en leur coeur leur attachement aux traditions, à notre identité, et leur extrême droiture.
La renonciation au trône proposée par Georg von Ksach-Alterak, Baron de Darmstadt, doit achever de les convaincre que Je suis le seul et unique Empereur d’Alterak légitime.
"La mort n'est rien, mais vivre vaincu et sans gloire, c'est mourir tous les jours."
-Napoléon Bonaparte
Avatar de l’utilisateur
Aleksander Tannissie
Messages : 169
Inscription : 22 août 2016, 12:03

Re: Annonces Impériales

Messagepar Aleksander Tannissie » 03 déc. 2017, 18:07

Moi, Aleksander de Tannissie, Duc de Ksach, Roi d’Alterak, Empereur de Tannissie et Avatar de l’Unique décrète en ce 3 Décembre 2017 l’Indépendance de Derovo, anciennement Nitopolis, nation indépendance à Passionnata.
Voronoy sera reconnue nation neutre et indépendante à la prochaine réunion internationale, d’ici là elle est membre de l’Empire, doit se plier à ses lois et y dispose de ce fait des Privilèges Impériaux comme toute Nation de l’Empire.

Le territoire entourant la dit ville lui est associé ainsi que ses possessions, et soumise à la Trésorerie Impériale et pourra jouir, si elle le souhaite, d’une indépendance économique à la fin de la prochaine Réunion Internationale.
"La mort n'est rien, mais vivre vaincu et sans gloire, c'est mourir tous les jours."
-Napoléon Bonaparte
Avatar de l’utilisateur
Aleksander Tannissie
Messages : 169
Inscription : 22 août 2016, 12:03

Re: Annonces Impériales

Messagepar Aleksander Tannissie » 03 janv. 2018, 14:18

L’Empereur se dresse devant le peuple pour une interlocution publique. Il se tient droit, fièrement, et commence son discours d’une voix ferme.

Peuple d’Alterak, Peuple de Tannissie, Peuple de Kelkalor, mon Peuple.
Beaucoup de choses se sont produite durant ces derniers jours, malgré le repos que connaît habituellement le monde pendant la période des fêtes.
Commençons par le commencement.

Pour les fêtes, le Traître a prononcé un discours dans ses terres rebelles à l’intention de son peuple pour calomnier sur le Duc Ogma de Sartak et moi même. Dans un premier temps, le Traître est toujours un hérétique. Il a proclamé que le texte qu’il a publié est faux, mais cela était sous la pression de l’In Ecclesia Veritas, en aucun cas de son propre chef.
Ce qui remet en doute l’existence de la Secte Draconique sur les territoires de Ksach, car vous en conviendrez que Dragon et Nécromant sur le même territoire, ça commence à faire beaucoup.

La foule ricane doucement.

Ainsi, nous ne sommes pas en Guerre de Succession, mais en Guerre Sainte contre ces séides qui veulent mettre au sol l’Empire de Tannissie, l’Eglise et le Culte de l’Unique.
Il existe un journal, celui d’Hans Schluss, un soldat de l’armée rebelle qui explique tout son séjour aux îles du Mage Noir, renommé “îles du souffle ardent” et que Ksach a reçu une quantité de ressource pour faire face aux troupes de l’Empire. Werhner von Darmstadt avait là recommencé l’erreur de son père, déclarant une nouvelle guerre Draconique, plongeant le monde dans le chaos dans lequel nous sommes aujourd’hui.
Et comme la trahison est génétique chez ces gens là, Georg le Traitre suit le même chemin.

On ne propose pas de cessez-le-feu sous la menace. On ne propose pas de paix pour gagner du temps sur la reconstruction des armées. On ne propose pas de défendre l’humanité quand on cherche à l’asservir.

J’ai reçu une missive de mon diplomate en Hoshitsuki censé représenter les intérêts de l’Empire et protéger Gauchier à son procès. Hoshitsuki réclame les terres de Sartak, la capitale de Passionnata, les plans des Dragons de Fer et l’équipement des Gardiens de l’Empire.

La foule hue.

Ces revendications ont été réclamé par un Nécromant assumé. Le Conseiller Personnel de la soi-disante Impératrice de “l’Empire Eternel.” Ce même Nécromant qui a parlé de manière troublante de la résurrection d’un Dragon via pouvoir nécromantique à notre diplomate. Dragon… Nécromancie… Je suppose que Ksach compte bien agir contre son allié Hoshitsuki ?

La foule rit aux éclats avant de huer à nouveau.
On peut entendre dans la foule quelqu’un crier :
“Dites à Georg que la gangrène n’est pas une maladie nécrotique !”
Là, c’était l’Empereur qui riait avant de reprendre son sérieux :

Il n’y avait pas de Nécromant à Sartak avant l’arrivée du Reich. Sartak est le pays le plus pieux de l’Empire avec Alterak, la Théocratie y a régné sans réel encombre tant le peuple était derrière l’Eglise. C’est là encore une manigance pour destabiliser l’Empire, l’Eglise et le Culte de l’Unique tel Damien de Thorn.

En parlant des Damien de Thorn en herbe, Atrus Nito a commi une erreure grave. Couper les branches de l’Arbre de Vie est quelque chose qui aurait pu tous nous condamner. En tant qu’Avatar de l’Unique, j’ai ordonné, lors de la messe du Père Abbé lors de la Saint-Yougounoul, à Passionnata et IEV de reprendre les terres, condamnant Nito à résidence jusqu’à l’intervention des troupes. Mais il n’est pas un Damien de Thorn amateur. Il est un humain qui a jugé bon une chose impardonnable. Peut-être que l’Unique lui pardonnera, mais cette tache de pardon n’est plus entre les mains de l’humanité.

J’en viens donc aux discours des prêtres lors de la nuit de la nouvelle année, les Dieux jetant une malédiction au Baron Nito. Je comprends le châtiment, mais je suis tout de même sceptique de cette intervention divine. Voyez-vous, l’Unique est avant tout un Dieu contemplatif à qui il arrive, parfois et légèrement de forcer le destin. En envoyant une vision à Sa Majesté Impériale Rlandar VII d’Alterak sur le Nécromant et un Dragon, encore eux, qui menacent l’Arbre de Vie. En poussant Sa Majesté Impériale Gauchier d’Alterak à revenir sur le trône. Et enfin, en prenant possession de mon corps pour me donner la mission de sauver le peuple et de l’unir face à Glaurung.

L’Unique est Le Dieu, il n’y en a pas d’autre. L’Unique nous a accordé le Libre-Arbitre. L’Unique confie des missions mais ne donne pas d’ordre de comment les réaliser. Contrairement aux êtres impies qui ont prit la parole ce soir là. Car l’Unique n’était pas présent. Quand Sa Majesté Impériale Rlandar VII d’Alterak m’a donné la Lame de Yougounoul pour pourfendre Damien de Thorn il y a deux ans bientôt, je sentais déjà cet aura divine m’envahir, tout en voyant Werhner von Darmstadt fuir le champ de bataille.

L’Unique m’aurait-il vraiment désavoué à Derovo ? Non. Encore une fois, Georg le Traître se ridiculise en crachant sur nous de proclamation dont il ne maitrise même pas le sujet. Je suis l’Avatar de l’Unique. Certes, je ne suis pas aussi puissant que pouvait l’être Sa Sainte Majesté Impériale Yougounoul de Tannissie. Mais je suis tout de même l’élu de cette divine mission.

Je suppose que ces prêtres, envoyé de faux dieux hérétiques, cherche en effet à unir l’humanité. Mais sous la domination Draconique. Ksach et Hoshitsuki travaillent en ce sens. Leurs déclarations et leurs actions le prouvent chaque jour que l’Unique fait.

Le Roi d’Alterak, comme tous avant moi et moi également, EST Empereur de Tannissie. Ou alors, Atrus Nito ne serait pas mon vassal comme les prêtres l’ont dit ou le Traître. La Trahison et l’Hérésie n’ont pas leurs place dans l’Empire de Tannissie.

Ces gens, qui soit disant veulent la paix, cherche à vous manipuler pour vous esclavagiser. Dans un sens, ils ont raison : il n’y a pas de guerre dans la soumission. Mais pas nous ! Nous ne nous soumettrons pas ! La Liberté… Ou la Mort !

La foule crie, hurle : “Vive l’Empereur ! Gloire à L’Unique !”
"La mort n'est rien, mais vivre vaincu et sans gloire, c'est mourir tous les jours."
-Napoléon Bonaparte
Avatar de l’utilisateur
Aleksander Tannissie
Messages : 169
Inscription : 22 août 2016, 12:03

Re: Annonces Impériales

Messagepar Aleksander Tannissie » 13 janv. 2018, 00:32

-Modification de l'article 4 de l'Edit Impérial.

-Suite aux actions de Derovo, l'article 12 de l'Edit Impérial est annulé.
"La mort n'est rien, mais vivre vaincu et sans gloire, c'est mourir tous les jours."
-Napoléon Bonaparte
Avatar de l’utilisateur
Aleksander Tannissie
Messages : 169
Inscription : 22 août 2016, 12:03

Re: Annonces Impériales

Messagepar Aleksander Tannissie » 17 juin 2018, 23:51

L’Empereur Aleksander de Tannissie monte sur l’estrade placé devant les portes du Palais Impérial pour faire son élocution. Beaucoup de gens se sont réunis pour entendre parler le dirigeant qui avait donné peu de signe depuis la joute verbale avec son ancien vassal et son prédécesseur. Un petit sortilège est utilisé pour faire porter sa voix sur plusieurs centaines de mètres.

Peuple d’Alterak, Peuple de l’Empire.

Tous ici vous pouvez sentir qu’une chose malfaisante approche. La volonté de dieux maléfiques nous poussent vers l'abîme. Vos nuits en sont troublées, vos journées perturbées. Cette menace rampe dans l’ombre, cependant presque palpable.
C’est pourquoi nous nous préparons. C’est pourquoi les gardes, les kommanders, les soldats et l’armée sont plus actifs. Parce que nous savons ce qui va se produire ensuite. Il n’y aura de répit pour personne. Il n’y aura que la guerre et l’annihilation la plus totale.
Pour ces rois corrompus, ces traîtres, il n’y aura que le pouvoir. Pour vous, pour nous, l’asservissement et la mort.
Parce que nous savons ce qui se passe ensuite. Ils viendront. Ils vont essayer de nous prendre. Prendre nos armes, prendre notre liberté. Prendre notre foi. Nous ne les laisserons pas. Nous ne laisserons pas leur avidité, ou leur immoralité, ou leur dépravation nous blesser d’avantage ! Il n'y aura plus de souffrance ! Mais pour l’instant, je n’ai rien d’autre à offrir que du sang, de la peine, des larmes et de la sueur… et la victoire.

Il marque un temps.

Les heures sombres planent toujours au dessus de l’Empire. Glaurung est une menace de plus en plus grande. Vous savez ce qu’il veut : nous asservir et faire du monde son terrain de chasse. Nous, l’humanité, n’allons pas le laisser faire.
Les dragons sont la menace absolue. Nous sommes unis. Nous sommes l’Empire, et l’Empire ne tombera pas face à un malheureux dragon. L’Unique nous guide dans sa tâche et nous rend invincible !

L’Empereur marque un temps, le temps que les applaudissement cessent.

Ksach collabore avec les dragons. Ils ont pris nos terres il y a quelques mois. C’est le signe de leur détermination à nous anéantir. Mais Nous, Empire de Tannissie, n’allons pas rester là sans défense.
Nous avons repris ces terres. Nos terres. Mando et Passionnata, alliés à l’In Ecclesia Veritas et aux fidèles sartakii du Duc Ogma d’Edoras ont repoussé l’ennemi Hoshitsuki. Ils quittent le continent ! L’Empire est encore puissant. Sartak renaît de ses cendres, et avec lui l’espoir de la victoire. La victoire contre les dragons et leurs sbires. La victoire de l’humanité sur le monde.
Nous sommes à un tournant de la guerre. Une guerre sainte, au nom de l’Unique. La refondation de l’Empire de Yougounoul, mais aussi le début de l’Age des Hommes.

Le peuple l’acclame : “Vive l’Empereur ! Vive Sa Majesté Impériale ! Gloire à l’Unique !” Il finit par reprendre… d’un ton plus grave.


Mais les dragons ne sont pas la seule menace. Il y a plusieurs mois, nous avons organisé un grand transfert des infidèles de l’Unique vers les autres contrées de l’Empire. Pour purifier la Terre Sainte de l’Unique qu’est Alterak. J’ai fait une erreur… Non pas qu’il fallait les garder dans nos terres. Mais ces hommes, ces femmes et ces enfants restent des citoyens de l’Empire.
Horreur ! Qu’ai-je appris ? Que les citoyens résidants au Lunian ont été transféré dans des souterrains vampires pour y exploiter leurs ressources.

La foule est choquée. Des gens parlent, un vacarme se lève jusqu’à ce que l’Empereur reprenne la parole.

Oui, mes amis. Vous avez bien entendu. Les vampires ont enlevé et réduit en esclavage des humains de Tannissie. Comme Ksach, ces crimes ne peuvent être impunis…
Les plus magnanime d’entre vous auront compris certains enjeux. Des gens furent étonné que, sans explications précises, j’ai du rompre mes fiançailles avec la “gardienne” du Lunian, Marissa d’El Roff.
Il est dorénavant temps de vous dire la vérité. Elle est une vampire. Marissa d’El Roff est une vampire. Elle, et son parlement corrompu, ont décidés de quitter l’Empire de Tannissie. En plus d’être des traîtres à la nation, ils sont des traîtres à l’Humanité. Heureusement que l’Empire possède encore des dirigeants dignes et responsables avec le Duc Ogma d’Edoras, la Marquise Lia Dolce et le Prince Côme di Mando qui ont toujours montré la volonté de défendre les valeurs qui sont les nôtres.
Vous l’aurez compris. Ils s’accaparent les citoyens de l’Empire comme esclave et garde-manger, et une fois qu’ils ont ce qu’il faut, ils décident de mettre leurs plans à exécution de domination de la race humaine.
Le Lunian a toujours fait parti de l’Empire, et le restera.

Peuple de Tannissie… Je vous demande pardon. Pardon d’avoir cru que leur objectif était, comme nous, de vaincre les dragons. Je vous demande, au nom de l’Unique, de garder la tête haute. Sa volonté est de nous emmener vers Sa gloire. Longtemps, aux côtés de Sa Majesté Impérial Rlandar VII d’Alterak et Sa Majesté Impérial Gauchier d’Alterak j'ai crut que la paix était le remède à tous les maux. Pardon d’avoir eu tort.
Plus que jamais, l’Empire est sur le pied de guerre. Plus que jamais, l’Empire a besoin que ses dirigeants et son peuple soient unis. Plus que jamais… Nous avons besoin des uns des autres.
Pour cela, j’appel l’ensemble des pays de Tannissie à réunifier l’humanité comme avant. Comme du temps de Yougounoul et de Sa grande Dynastie. Ensemble nous pourrons vaincre nos ennemis communs. Telle est la mission divine que m’a envoyé l’Unique il y a maintenant un an.

L’Humanité est en guerre. Nous sommes en guerre. Contre les Dragons. Contre les Vampires, et les traîtres. Mais nous vaincrons. L’Unique nous guide. N’ayez crainte. Justice sera faite ! Je suis son Avatar, et je vous protègerai de tous ces maux. Et je réussirai. L’Unique ne les laissera pas me prendre tant que ma mission ne sera pas achevée.
Nous les brûlerons. C’est la volonté de l’Unique. C’est leur punition.

L’Empereur se dresse écartant les bras, évoquant la croix de l’Unique alors que la foule l’acclame, ayant foi en sa mission divine.
"La mort n'est rien, mais vivre vaincu et sans gloire, c'est mourir tous les jours."
-Napoléon Bonaparte
Avatar de l’utilisateur
Aleksander Tannissie
Messages : 169
Inscription : 22 août 2016, 12:03

Re: Annonces Impériales

Messagepar Aleksander Tannissie » 29 déc. 2018, 23:51

Altérak, Capitale de l’Empire de Tannissie et du Royaume d’Altérak, 8h du matin.

Quelques flocons de neiges, dans un paysage triste, tombent dans la ville. Devant le palais impérial, une potence a été installée que la ville ne connaît que trop bien, et quelques mètres plus haut, l’estrade où prend place habituellement l’Empereur pour ses discours.
La nouvelle avait circulée la veille de l’annonce, les gens sont venu, nombreux. Sur place, ils pouvaient observer des Kommandeurs placés depuis quelques temps déjà, avec une immense cage où était enfermé des gens à l’intérieur. Certains criaient, insultant l’Empire majoritairement et l’Empereur.
Un bruit de botte, accompagné du vent gelé, s’élevait dans l’air et la foule se tue, même les condamnés. C’était là un son grave, rempli de tristesse et d’angoisse, mais aussi de colère et de haine. Aleksander prit place sur l’estrade afin que tous puissent le contempler et l’entendre. Il fit un mouvement avec son bras, refermant son poing. Les Kommanderies s’activaient, ouvraient les cages et placèrent les condamnés à chaque cordes sur la potence. Le bourreau, un homme massif encapuchonné aux airs peu aimable se tenaient près du levier pour l'exécution, attendant le signal.
Avant que l’Empereur ne prenne la parole, arrivaient à l’arrière également l’Impératrice, son fils lui tenant la main. Elle ne s’approchait pas de trop, mais se tenait en soutien et en silence alors qu’on ne la voyait que rarement publiquement. De loin, personne ne l’entendait, mais pouvait-on néanmoins lire sur ses lèvres lorsqu’elle s’adressait à son fils, s’agitant un peu : “écoute”. L’enfant se tue, et leva sagement les yeux vers son père.

RP :
Enfants de Tannissie, vous le savez… L’heure est grave. Les ténèbres ont gagnées du terrain. Il y a quelques jours, certains d’entre vous, dans les rues de la Cité, avez pu observer la présence d’un saurien. Un ambassadeur de notre ennemi, venu négocier. Les termes étaient simples : nous devions nous soumettre à sa volonté et nous serons épargnés. Mais ce fourbe n’a pas dit une chose. Il n’a pas que dit que le lien entre lui et ses fidèles est magique. Et que si bon lui semble, il pouvait les tuer. Et que s’il mourait, ses fidèles périraient avec lui.
Cet ambassadeur m’a téléporté dans les terres gelée de Ko’Nan afin d’être certain que personne ne puisse nous entendre et par peur de représailles. Il m’a proposé ce que je viens de vous énoncer. Une fois sa proposition faite, nous sommes revenu au château grâce à sa magie impie. J’eu bien fait d’avoir pris une fourrure en ce jour si frais, et d’avoir feint de réfléchir, car rentrer à la nage en cette période de l’année m’aurait quelque peu semblé inconfortable.


La foule riait un instant. Certains prirent cette dernière phrase comme un simple trait d’humour, mais les plus réfléchis comprirent que c’est par l’humour qu’on chasse le désespoir.

RP :
Ma réponse a mûri pendant un temps, balançant entre la protection de mon peuple et la crainte de l’asservissement ou la mort. Et j’ai repensé a deux situations...
La première, était il y a quelques semaines, quand les troupes de Glaurung venaient de prendre Saint-Edonis. J’étais dans mon bureau, avec mes conseillers et nous discutions de comment réorganiser les troupes pour repousser l’offensive draconique. La nuit étant bien avancée, tous partirent dormir, et moi, rongé par l’angoisse, je suis resté là, à songer à nos défenses. Je n’ai pas vu le temps passer et mon fils Rlandar, âgé de deux ans je le rappelle s’était levé. Il regardait les pions sur la table un instant et il me cria, de si bon matin : “La ville, ils ne la prendront pas !” tout en frappant de son poing sur la table. Un enfant, de deux ans, rempli d'innocence, a su réagir avec bravoure alors que des elfes âgés de plusieurs siècles se sont pliés comme des couards.


La foule huait les elfes, accompagné d’insulte à leur égard.

RP :
La seconde, est ce que m’a dit un jour un sage. Feu Sa Majesté Impériale Rlandar VII d’Altérak, quelques heures avant son sacrifice contre Damien de Thorn et me sauvant la vie, il me dit ces quelques mots :
« - Damien est sur le point de gagner.
- Alors, nous allons tous mourir. Lui ai-je répondu.
- Mais c’est quelque chose qui arrivera un jour et pour tous. Quand nous partirons de ce monde pour rejoindre l’Unique, nous arriverons vers une plage de sable blanc ou la température de l’air et de l’eau seront agréable. De magnifiques montagnes pour le paysage, et une forêt luxuriante abondant de tranquillité et de faune paisible. Un jour nous périrons, mais ce jour ne sera que le début d’une nouvelle ère paisible aux côtés de l’Unique.
- Alors… ce n’est pas si mal.
- Non, en effet, ce n’est pas si mal. »
Rlandar VII avait raison. Ce n’est pas si mal, car périr est notre lot à tous. Nous avons eu la chance de nous connaître, de nous aimer et de vivre. Mourir n’est que le début d’un voyage que nous ne devons pas craindre. L’Unique vous garde, l’Unique nous garde.

L’Empereur marquait un temps. Un condamné, lui, prit la parole et interrompit le discours.

RP :
Ton Empire va s’effondrer, petit roitelet ! Glaurung viendra po...


Un Kommandeur s’avança et avec le pommeau de son épée cassa la mâchoire du condamné, l’empêchant ainsi de parler.

RP :
Voyez peuple de Tannissie, reprit l’Empereur, ce que cet esclave cherche à vous proposer. Il est peut-être alléchant d’épouser la voie du mal. Et je comprend, car moi même j’ai failli y céder. Mais ne vous laissez pas duper. Un être qui a droit de vie et de mort par simple plaisir sur un vivant, ce vivant n’est pas libre. Il est esclave de caprices et de tromperie. Certains, peut-être, diront de l’Empire la même chose. A cela je répond que la différence avec l’Empire, l’Empire des Hommes, c’est que nous agissons par Justice. Une Justice que l’Unique nous a dicté dans sa grande sagesse et sa grande bonté. Jamais l’Unique n’a puni. Il n’a que récompensé, car il sait que les gens mauvais seront punis par le mal. Il n’a que sauvé, car il sait la valeur qu’il y a dans vos coeurs. Et il connaît la valeur de ces lâches.

Peuple de Tannissie. Voilà la réponse que je donne à Glaurung. Glaurung, dois-je accepter ton pacte ? L’Empereur tourne la tête vers le Capitaine des Kommandeurs. Voilà ma réponse.

A ces mots, le bourreau actionna le levier de la potence. Les condamnés, alliés de Glaurung, étaient pendus haut et court jusqu’à ce que mort s’en suive. Les corps inertes des traîtres se balançaient dans le vent glacial d’Altérak.
RP :
Voilà, Glaurung, le sort qu’on réserve à tes fidèles. Voilà ce que l’Empire te répond, une bonne fois pour toute.
Peuple de Tannissie, bien que l’Empire continue de se battre, la victoire n’est pas à notre porté. Nous savons des choses. Si Glaurung souhaite la collaboration des vivants, c’est uniquement parce qu’il n’est soit pas aussi fort qu’il le prétend ; soit qu’il cherche quelque chose. Dans les deux cas, notre avantage est là. L’ennemi nous a révélé ses faiblesses.
Si des coeurs vaillants ont envi de se battre en prenant les armes, la tâche ne sera pas simple. Voyez cela comme une épreuve que vous donne l’Unique. Sartak, soutenu par l’Empire, organise une Armée de Libération. Seront considéré Soldat de la Liberté ceux qui se battent contre l’oppression. Regroupez vous et formez des mouvements de moins de dix personnes car, si quelqu’un est infiltré, vous pourrez le trouver plus aisément que si vous êtes une vingtaine. Trouvez vous un code, propre à votre groupe. Évitez ce qui est facilement repérable comme des vestes jaunes fluo. Vous avez un pouvoir, peuple de Tannissie. Vous avez le pouvoir de faire trembler les oppresseurs.
Peuple de Tannissie. Ce n’est pas à toi de craindre Glaurung. C’est à Glaurung de te craindre !

Tant qu’un homme, une femme, libre, est debout, l’Empire est debout. Et je tiens tout de même à féliciter les Elfes qui se battent encore. Car ils ont raison de se battre avec nous, malgré nos différences ! Et à eux, je leur dis la même chose ! Ne rejoignez pas les terres d’Eressë, car suite à cette annonce, ces terres sont des cibles. Restez discret ! Pas plus de dix personnes ! Et semez la terreur dans les rangs du lézard ! Et je le dis à tous les insurgés !
L’Empire est libre. L’Empire meurt, mais ne se rend pas !


La foule répétait ces mots qui pour elle avait beaucoup de sens : L’Empire meurt, mais ne se rend pas !
"La mort n'est rien, mais vivre vaincu et sans gloire, c'est mourir tous les jours."
-Napoléon Bonaparte

Revenir vers « Le Royaume d'Altérak »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité