Bienvenue sur le forum, en cas de problème contacter un administrateur ici

Chanson de Passionata - HIer à PAssionata

Modérateur : Modérateur public

Szerzo Nevtelen
Messages : 1
Inscription : 04 juil. 2018, 14:48

Chanson de Passionata - HIer à PAssionata

Messagepar Szerzo Nevtelen » 04 juil. 2018, 15:26

RP :
Au plus profond des bibliothèques de Ksach, même les érudits les plus chastes ont pu entendre cette air gaillard (qui nécessite par ailleurs une langue extrêmement efficace)


Attention, cet air originaire de Morranon va très vite :
https://www.youtube.com/watch?v=-cMNu8oRlxM
NB : couplets et refrains sont tous répétés deux fois

Hier à Passionata

Hier à Passionata j'ai vu une mama / Aux petits seins blancs, tétons rosés
Ils étaient tous deux ceints D'une large auréole / Et denses. On aurait dit des navets.
Sur ces denses ploplos, frais et menus et droits / Qui criaient "donnez nous des baisers"
Y'avait le tatouage de la maison pas sage / De ce dévergondé de Lahaie !

Ref.
Des culs des fesses et des bas de rein / Des seins et des lolos à tire-lariogot !
Des braquemards longs comme des bras / Et des petits oiseaux grands comme ça !
A la Maison Lahaie, revenez ! / Il y a vraiment tout ce qu'on peut désirer !
Des plumes et des tabards en cuir et des plumards / Où se coucher à deux à trois ou par milliers !


Hier à Passionata, juste en face de chez moi / J'suis rentré dans la maison Lahaie
Pour moins d'un kelkargent j'ai rencontré des gens / Qui m'ont fait... qui m'ont fait... voyager !
Une' Ksachienne' toute bonne m'fit la brouette de Vérone / La Carlitaine et l'coup d'Saint-Ramy
Et une fille de La Frotte m'a fait "Sartak en p(e)lotte" / Et "le Grand Bambou d'Hoshitsuki"

Des culs des fesses et des bas de rein / Des seins et des lolos à tire-lariogot !
Des braquemards longs comme des bras / Et des petits oiseaux grands comme ça !
A la Maison Lahaie, revenez ! / Il y a vraiment tout ce qu'on peut désirer !
Des plumes et des tabards en cuir et des plumards / Où se coucher à deux à trois ou par milliers !


Hier à Passionata on m'a prise par le bras / Par devant, par derrière et... parfait !
J'ai bu comme un soudard, on m'a fouetté le lard / Et après on a recommencé...
Aux premières lueurs, sortant de ma torpeur / J'ai remis ma jupe et mon corset,
Et en toute candeur, en toute bonne humeur / J'suis sortie de la maison Lahaie.

Des culs des fesses et des bas de rein / Des seins et des lolos à tire-lariogot !
Des braquemards longs comme des bras / Et des petits oiseaux grands comme ça !
A la Maison Lahaie, revenez ! / Il y a vraiment tout ce qu'on peut désirer !
Des plumes et des tabards en cuir et des plumards / Où se coucher à deux à trois ou par milliers !


Hier à Passionata (Par Touze !) j'ai vu un gars / Mieux gaulé que l'cannasson d'Ogma,
Musclé comme un taureau, poilu bien (mais pas trop) / Et nu comme un petit angelot.
A voir les réservoirs suspendus sous son phare / C'était difficile de pas loucher !
Il présentait l'drapeau, noué là où il faut, /Et dessus était écrit en gros :

Des culs des fesses et des bas de rein / Des seins et des lolos à tire-lariogot !
Des braquemards longs comme des bras / Et des petits oiseaux grands comme ça !
A la Maison Lahaie, revenez ! / Il y a vraiment tout ce qu'on peut désirer !
Des plumes et des tabards en cuir et des plumards / Où se coucher à deux à trois ou par milliers !

Revenir vers « Légendaire Guilde des Bardes Tannissiens »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité