Bienvenue sur le forum, en cas de problème contacter un administrateur ici

Présentation et historique du Duché de Ksach

Modérateur : Modérateur public

Ksach-annonce
Messages : 21
Inscription : 23 août 2016, 22:17

Présentation et historique du Duché de Ksach

Messagepar Ksach-annonce » 23 août 2016, 22:29

Les origines

An -500 : La Guerre Druidique et l'Épuration
Début du conflit entre tous les Peuples.
Le Royaume de Ksach, au côté du Royaume de Sartak, entre en conflit contre les peuples non-humains, les Elfes et les Nains.

An -60 : Ksach devient vassal du Royaume d’Alterak
Après cinq siècles de guerre alors qu’une paix s’installe pour lutter contre la Secte
Druidique à l’origine des conflits, les Royaumes de Ksach et Sartak refusent de cesser les hostilités. Ils y furent alors contraints par le royaume d'Altérak, dirigé par Yugonoul.
Ksach fut conquis et devint un territoire vassal du royaume d'Altérak, confié au Prince Héritier.

An -57 : La Grande Croisade.
Les Nations unies derrière Yugonoul, le Duché de Ksach inclus, se lancèrent dans l’opération "Justice infinie" contre le Shirama alliés des Druides.

An 0 : Naissance de l’Empire Fédéral.
Yugonoul, après avoir conquis la principauté de Mando et le Duché de Ksach, fait de celui de Sartak un Protectorat et avoir annexé le désert d'Al'Anish, a convié les dirigeants des nations du continent Tannissien à sa table et leur a proposé un Empire fédéral sous sa tutelle d’un Empereur. Les Seigneurs indépendant, les Nains, les Elfes et le Vinyamar rejoignirent cet Empire.
Le Druidisme fut interdit à travers tout le continent, sauf sur l'île d'Argeleb, où il fut autorisé sous de très strictes contraintes.

An 40 : Concile des Quarante
Quarante prêtres du royaume d'Altérak et de Ksach définissent la doctrine de l’Église afin de la rendre accessible au Peuple. Le culte de l'Unique, alors scindé en de multiples petites congrégations locales, devient une Religion unifiée sous une même doctrine, ayant à sa tête un Saint Pontife, et est proclamée Religion d’État. Cet ordre religieux se nommera In Ecclesia Veritas.
Chaque Royaume devient un seul Diocèse avec à sa tête un Evêque.


An 1945 :
Naissance de Randlar VI

An 1960 :

Naissance du frère de Randlar VI : Gauchier d’Alterak. Porté pour mort jusqu’aux “temps présents”

An 1961 :
Naissance de l’ainé de Randlar VI : Ulrick Von Ksach-Altérak, Duc de Ksach

An 1976 :
Naissance du 1er fils, bâtard, de Ulrick Von Ksach-Altérak, Duc de Ksach : Wernher Von Darmstadt.
Il sera légitimé en 2016

An 1977 :
Naissance de Randlar, frère cadet de Ulrick Von Ksach-Altérak, bâtard de Randlar VI et futur Empereur Randlar VII

An 1981 :
Naissance du 2e fils, légitime, de Ulrick Von Ksach-Altérak, Duc de Ksach : Ehrenfried Von Ksach

An 1981 : Les Guerres Draconiques et la révolte Ksachienne.
L’Empereur Randlar VI place sur le trône son second fils bâtard, Randlar.. L'aîné légitime, Ulrick Von Ksach-Altérak, Duc de Ksach, se révolte alors et provoque la colère des dragons contre l'Empire.
Les Nains, ainsi que les Elfes, demandent et obtiennent leur indépendance de l’Empire en échange de leur aide contre le Duché de Ksach.
Le Shirama s’est allié avec les Dragons contre l’Empire.
La guerre a duré deux ans. A la fin les Armées de l’Empire l’emportèrent, les Dragons furent quasiment tous éradiqué, et le félon Duc de Ksach Ulrick Von Ksach-Altérak exécuté. Cependant le fils légitime de ce Duc, Ehrenfried Von Ksach, fut nommé héritier de l’Empereur, lui même sans enfant, pour apaiser les tensions.
La paix fut conclu avec le Shirama, le royaume de Sartak fut dissout et partagé entre le Shirama et le Vinyamar.

An 1988 :

L'Empereur Randlar VII, alors âgé de 24 ans, est très impopulaire. Une révolte éclate et l'empereur y perd femme et enfants et ne doit la vie qu'à sa garde rapprochée et l'intervention du Saint Pontife.
Les nains, ainsi que les elfes, ayant fait sécession de l’Empire en échange de leur aide contre le Duché de Ksach, cela permet à Ksach de mener razzia et pillage contre le Duché de Thorgol, et inversement.
Ksach-annonce
Messages : 21
Inscription : 23 août 2016, 22:17

Re: Présentation et historique du Duché de Ksach

Messagepar Ksach-annonce » 08 juil. 2017, 20:04

Les temps présents

An 2012 (Pré K1) : Ksach fidèle à l’Empire et à l’ordre religieux In Ecclesia Veritas
Le Duché de Ksach, vassal du royaume d'Altérak, est actuellement dirigé par le Duc Ehrenfried Von Ksach, héritier de l’Empereur Randlar VII, et fils aîné de l'ancien duc félon (mort en 1981) qui avait voulu trahir son frère. Il est également le demi frère-cadet de Wernher Von Darmstadt.
Celui ci mène désormais ouvertement ses guerres contre le Duché de Thorgol.
Le Duc Ehrenfried Von Ksach, est dès lors très populaire. Il s'achète le soutien de la noblesse de l'Empire en distribuant des terres et celui du peuple en favorisant la construction de villages indépendants où chacun peut cultiver sa terre librement.

Nombreux sont les colons qui viennent s'installer sur les terres volées aux Nains. Un grand nombre d'entre eux sont originaires du Vinyamar royaume le plus pauvre de l'Empire. C'est d'ailleurs auprès de beaucoup de nobles en exil du Vinyamar que le duc de Ksach a trouvé des militaires et des gestionnaires de talent pour occuper les terres conquises.

Pour justifier sa guerre, le Duc Ehrenfried Von Ksach ne met plus en avant les guerres ancestrales entre les deux duchés mais joue la carte de la croisade contre les hérétiques. La guerre contre les Nains n'est pas seulement une question d'honneur national : punir des ennemis héréditaires, des traîtres qui ont quitté l'Empire, c'est également lutter contre les infidèles qui vénèrent encore des dieux antiques et refusent le culte de l'Unique. Se faisant, le Duc Ehrenfried Von Ksach s'est donc également assuré le soutien de l’Église dont il est devenu le champion.
Le Saint Pontife a ainsi célébré les hauts faits du Duc Ehrenfried Von Ksach dans la cathédrale impériale à Altérak, en le sacrant Defensor Fidei, soit défenseur de la foi.

Si une grande majorité du peuple d'Altérak, ainsi que de la noblesse, attend avec impatience que le Duc Ehrenfried Von Ksach hérite du trône, celui-ci n'a pour le moment rien tenté pour le prendre par la force et semble traiter son oncle Empereur Randlar VII comme un second père.

Début d’un conflit religieux entre In Ecclesia Veritas pour qui seul l’Unique en tant que Dieu existe et l'ordre du Rassemblement pour qui l'Unique est le dieu fondateur et les autres dieux sont nés des prières des peuples, de leur interprétation du message de l'Unique, ils sont donc des avatars, des représentants de l'Unique, et tous les cultes doivent donc être respectés.
L’Empereur Randlar VII soutient l’ordre du Rassemblement.
Le culte de Damien de Thorn émerge.

-------------------------------------------------


An 2014 (Evènements K1) : La réunion Internationale de Treffynnon
Ksach fidèle à l’Empire mais perd le soutien de L’ordre In Ecclesia Veritas


La réunion internationale mené par l’Empereur Randlar VII a provoqué la mort de deux Saints Pontifes, lui même est mort et est revenu d'entre les morts. La bâtardise de l'Empereur, longtemps sujet tabou a été reconnue, et l'Empereur a été accusé d'hérésie par les membres de l'église traditionnelle qui a prit le nom d'Église Véritable. L'Empereur est déclaré indigne de régner.

Le conflit religieux entre In Ecclesia Veritas et l'ordre du Rassemblement, également connu sous le nom de Ordre de la Sainte Charité, se poursuit.

L'Eglise Véritable reconnaît l'Empire mais plus l'Empereur car elle le considère comme bâtard et hérétique donc comme étant deux fois illégitime, et a fait du roi du Vinyamar le lieutenant-général de l'Empire.
Le duc de Ksach, Ehrenfried de Ksach, héritier légitime du trône a échappé à l'accusation d'hérésie mais n'a pas été reconnu comme le successeur légitime de l'Empereur par l'Eglise Véritable. Son cas reste en suspens, dans l’attente il soutient l’Empereur contre l’Eglise Véritable.

L'Eglise Véritable a repris possession de l'ancien duché de Sartak, duché qui avait été divisé entre le Royaume Démocratique Populaire et Communautaire du Vinyamar et l'émirat de Shiramas. Ce royaume est nommé Théocratie de Sartak, dirigé par le Saint Pontife et l'Eglise Véritable. Il est soutenu par le Vinyamar.

Le comté de Kolona, vassaux du Duché de Ksach, est nouvellement créé sur les terres que le Duché de Ksach avait prit sur les nains, et sur le marquisat de Lunian. Ceux ci soutiennent Ksach et donc l’Empereur.

Finalement, In Ecclesia Veritas retrouve son influence au sein de l'Empire, le Saint Pontife a pu reprendre sa place à la cour et l'ordre dirige à nouveau l'Eglise mais doit reconnaître l'existence des autres dieux ne serait-ce qu'en les acceptant comme des représentations de l'Unique. Des facettes du dieu Unique accessibles aux différents peuples et races. Les idées prônant la suprématie de la race humaine doivent être délaissées.

Entre le Saint-Pontife chef de l'Eglise Véritable et le duc de Ksach, Ehrenfried de Ksach qui a renoncé à la croisade contre les nains et applique la liberté de culte, comme le veut la loi impériale, sur ses terres, les relations sont rompues.


-------------------------------------------------

An 2015 (K2) : La réunion Internationale de Gamorra.
Ksach toujours en disgrâce religieuse envisage sa scission de l’Empire.


Pendant la grande réunion :
Le duc de Ksach, Ehrenfried de Ksach confirme la paix avec les nains. Il n’a pas été vindicatif envers les elfes.

Lors de la mort de l’Empereur, alors qu’il aurait pu lui succéder, il a ressuscité son oncle, et soutenu celui-ci dans sa politique de tolérance vis à vis des anciens cultes et de la magie.

Pour remettre de l'ordre et reprendre en main son pays, le duc de Ksach, Ehrenfried de Ksach a tenu devant le peuple le discours suivant :


"Par mon sang et mon rang je suis le premier des vassaux. En tant que neveu je dois fidélité à mon oncle, en tant que duc de Ksach je dois loyauté à l'Empire. Il ne m'appartient pas de décider de la politique impériale, mais d'y satisfaire. L'Unique a ramené à la vie mon oncle, l'Empereur, et m'a permit d'agir en son nom pour ce miracle.
Ceux qui condamnent mon action salissent le nom de l'Unique et se rendent coupable de trahison envers l'Empereur puisqu'ils auraient préféré que celui-ci reste mort."



Discours bref, suivi de 127 pendaisons, qui aura permit de faire taire ses détracteurs. Plus personne aujourd'hui ne conteste le duc pour la loyauté dont il a fait preuve et son respect de la loi impériale. Cela n'a pas empêché un exil de très nombreux seigneurs en Sartak, partis grossir les rangs des armées croisées de l'Eglise Véritable



L’Eglise Véritable retire son titre de Defensor Fidei du culte de l'Unique au duc de Ksach, Ehrenfried de Ksach.

Le duc de Ksach, Ehrenfried de Ksach pense que le duché doit devenir un royaume, et que son vassal le Comté de Kolona doit devenir par là même un Duché

Un accord a été conclu entre le duché de Ksach et le comté de Kolona stipulant que leurs héritiers devaient être mariés s'ils étaient n'étaient pas infertiles au bout de dix ans, comme le stipule l’Eglise.

-------------------------------------------------

Après la grande réunion :

L'Empereur Randlar VII a disparu. Après avoir passé 7 jours et 7 nuits à jeûner dans la plus haute tour de la cathédrale d'Altérak il a mystérieusement disparu.
Certains prétendent qu'il aurait été kidnappé par Jean de Bonneau et Théodorus Sombrelune qui ont également disparus le même jour.

De fait l'Empire de Tannissie et le Royaume d'Altérak se retrouvent sans souverain.

L'une des dernières actions de l'Empereur Randlar VII avant sa disparition fut de réaffirmer l'unité du Duché de Ksach et de l’Empire.

Destruction de l’Arbre de Vie par le MDR du Vinyamar

-------------------------------------------------

Ce qui s’est passé le reste de l’année :

Les membres de l'Eglise Véritable c'est à dire du culte de l'Unique tel que prôné par l'ordre religieux In Ecclesia Veritas retrouvent leurs fonctions et doivent représenter l'Unique au sein de l'Ordre du Rassemblement qui regroupe tous les cultes dans l'Empire.

Le Saint-Pontife redevient ainsi un personnage de première importance dans l'Empire.

Le Duc de Ksach, Ehrenfried de Ksach est revenu dans son pays sans ses mercenaires, sans ses conseillers et accompagné seulement de sa femme et d'un de ses proches, Angela von Merkel.

Il a annoncé au peuple sa scission avec l'Empire et le fait qu'il souhaitait voir le duché devenir un royaume.

Il a prononcé un édit ordonnant aux marchands de Mando de choisir entre la nationalité Ksachienne et Mandoenne.
S'ils choisissent de devenir Ksachiens ils restaient libres mais sous étroite surveillance.
S'ils choisissent de rester Mandoens ils étaient chassés du territoire et dépossédés de leurs biens.

Pour acquérir le titre de Roi, le Duc de Ksach doit fournir 2 000 000 de Kelkas d'or. Malgré ses échanges économiques Ksach ne dispose pas de telles ressources.
Le Duc de Ksach, Ehrenfried de Ksach n'a pas eu le temps de demander à Mando, dont il venait d'insulter les ressortissants par son édit, de lui prêter l'argent nécessaire. Le Duc de Ksach, Ehrenfried de Ksach a été chassé du trône par une Junte de nobles soucieux de restaurer l'ordre et les traditions que le duc avait tant de fois bafouées.

Le Duc de Ksach, Ehrenfried de Ksach et son épouse sont en fuite, probablement réfugiés chez un des rares nobles resté fidèle ou alors dans un autre pays, peut-être même à Kolona.

La Junte renonce aux accords avec Kolona ne voulant pas voir affaire à eux car ils considèrent que le Duc de Ksach, Ehrenfried de Ksach a voulu faire du Duché un Royaume sans en avoir les moyens dès lors ils ne peuvent valider au comté de Kolona un statut de Duché sans savoir qui le paiera.

Par la présente nous, nobles de Ksach, parlant en notre nom et en celui de nos sujets déclarons qu'à compter de ce jour le duché de Ksach est dirigé par une junte aristocratique composée des meilleurs éléments de la noblesse de Ksach.

Cette prise de fonction est motivée par le comportant anormalement anti-patriote et hérétique de Son Altesse Impériale Ehrenfried de Ksach certainement conseillé et sous l'emprise d'esprits subversifs œuvrant pour la dislocation de l'Empire de Tannissie et la destruction du peuple Ksachien.

Les faits suivants sont reprochés aux mauvais conseillers du duc de Ksach :
Lors de la première réunion internationale, à Treffynnon :
- D'avoir poussé le duc à la paix avec les nains du duché de Thorgol alors que depuis 30 le peuple de Ksach donnait son sang pour lutter contre ces hideuses créatures de jardin.
- D'avoir offert à Hermeros de Leona les terres naines prises sur l'ancien duché de Thorgol pour en faire un comté autonome, vassal de Ksach, au lieu d'une annexion pure et simple comme le réclamait le peuple. Se faisant il a privé toute une partie de la noblesse de Ksach de terres à exploiter pour lesquelles elle avait tant donné.
- D'avoir poussé le duc à se montrer faible devant les elfes mangeurs de salades, toujours lors de cette première réunion, et cela malgré les grandioses déclarations de fermeté qui furent énoncées avant celle-ci de la part d'un duc qui jusqu'alors était reconnu comme le Defensor Fidei de l'Eglise.
- D'avoir poussé le duc à se détourner de l'Eglise en acceptant l'hérésie de l'Ordre de la Sainte Charité au lieu de rester fidèle à l'Ordre In Ecclesia Veritas.

Lors de la deuxième réunion internationale, à Gamorra :
- D'avoir poussé le duc à s'engager dans des dépenses folles et des promesses impossibles à tenir en essayant de faire du duché de Ksach un royaume alors que quiconque connait le fonctionnement de l'économie de notre monde, connaissance nécessaire à tout dirigeant ou du moins à ses conseillers, sait que la reconnaissance d'un titre passe par une dépense considérable. Dépense que ni le pays, ni le peuple, ne pouvaient assumer. Cette tentative vaine de devenir un royaume à enthousiasmer le peuple quelques instants avant que la honte du ridicule ne le détourne de son souverain provoquant une juste et violente colère.
- D'avoir essayé de spolier les marchands de Mando de leurs propriétés dans le duché alors que nous leur devons tant et que nous ne pouvons prendre le risque d'isoler économiquement le pays. Ce que tout conseiller digne de ce nom sait parfaitement.
- D'avoir poussé le duc à se retourner contre son propre pays, l'Empire dont il était l'héritier légitime, pour contenter de vaines lubies qui ne correspondent en rien aux aspirations du peuple, aspirations que l'on se doit de connaitre et pour lesquelles on doit se battre lorsque l'on prétend réellement diriger un pays.

Pour toutes ces raisons nous estimons que son Altesse Impériale le duc Ehrenfried de Ksach a l'esprit perturbé par une magie obscure et est sous la coupe de mauvais conseillers qui l'ont éloigné du pragmatisme politique pour le noyer dans la bêtise d'idées aussi folles qu'égoïstes bien étrangères aux désirs du peuple de Ksach.

Pour toutes ces raisons nous avons essayé de protéger le duc d'un peuple en colère et de conseillers perfides mais ceux-ci ont prit la fuite en l'enlevant et en mettant ainsi la vie du duc en danger. Contrairement à ce qui se lit sur certains pamphlets, le duc n'a pas fuit à Varennes ou ailleurs, il a été enlevé.

Et c'est sous la contrainte de cette situation exceptionnelle qu'une junte a été formée par la plus haute noblesse de Ksach pour prendre la direction du pays en attendant de retrouver le duc et que sa santé mentale lui revienne, ou que l'Empire prenne une autre décision concernant le duché de Ksach.


Nous affirmons :
- Notre loyauté à l'Empire dont nous ne souhaitons pas être détachés.
- Notre loyauté à l'Eglise et reconnaissons son dogme. Nous croyons donc en la Toute Puissance du Dieu Unique et en sa grande générosité envers les infidèles à qui il s'est présenté sous la forme de Saints pour les amener à lui et leur éviter de sombrer entre les mains de nécromanciens.
- Notre séparation claire avec le comté de Kolona qui par la faute des mauvais conseillers de ducs est devenu un repaire de séditieux et d'infidèles.



Et pour finir nous reconnaissons Son Altesse Impériale Ehrenfried de Ksach comme innocent de tous les crimes que de mauvais conseillers restant à identifier l'ont poussé à commettre par la magie et la perversion de l'esprit et nous nous considérons comme son bouclier et le bras armé du peuple face à ceux qui voudraient détourner Ksach des 4 piliers qui constituent son identité :

- La soumission à l'Empire. Qui passe par le paiement d'un tribut et la mise à disposition des forces militaires pour défendre l'intégrité territoriale de l'Empire et son expansion.
- La soumission à l'Eglise. Qui passe par la promotion du seul culte véritable, celui du Dieu Unique.
- La suprématie militaire de Ksach. Qui passe par le développement d'une armée d'élite basée sur le mercenariat récompensant les nobles les plus fidèles au régime.
- La défense de la tradition. Qui passe par le respect des privilèges de la noblesse, seuls garants de la protection des intérêts du peuple.





La Junte désigne le comte Siegfried von Wewelsburg comme porte-parole en attendant de trouver un représentant officiel qui interviendra avec sa suite lors de la prochaine réunion internationale.


Les premières décisions de la Junte :



- La sécurité des biens et propriétés des marchands de Mando est garantie par le duché de Ksach et nul ordre concernant une quelconque saisie ne doit être appliqué.
- Tout accord entre le duché de Ksach et le comté de Kolona est rompu et cela jusqu'à ce que le comte de Kolona vienne à Ksach demander la protection du duché et reconnaisse la suprématie de l'Eglise à un légat du Saint Pontife.
- Il est interdit à tout marchand, paysan, colporteur ou quiconque pourrait-être amené à voyager à Kolona de commercer avec des gens de ce pays. La frontière est d'ailleurs maintenant fermée avec le comté de Kolona sauf pour les personnes disposant de dérogations octroyées par la Junte.
- Les nobles ayant des terres dans le comté de Kolona et à Ksach sont invités à choisir un pays dans lequel résider. Ceux qui choisissent Kolona se verront dépossédés de leurs terres à Ksach.
- Quiconque prie un Saint de l'Unique sans reconnaître la Toute Puissance de l'Unique et lui réserver la plupart de ses dévotions aura droit à résider à Ksach mais ne pourra travailler dans la fonction publique ni posséder plus de 1 000 Kelkas d'or de biens. Seuls les prêtres de l'Eglise instruits par l'ordre In Ecclesia Veritas sont à même d'identifier ce genre d'infidèles sournois et nous invitons tous nos sujets à les informer lorsqu'ils soupçonnent une personne d'être un faux fidèle de l'Unique.
- Toute créature c'est à dire tout être non-humain mais doué de parole a le droit de se déplacer dans le duché de Ksach en vertu de l'Edit de Tolérance de l'Empereur ré-autorisant les déplacements des non-humains, mais en l'absence de précisions et convaincue d'être dans son bon droit, la Junte interdit à toute créature de séjourner plus de 3 jours dans un village de moins de 2 000 habitants et plus d'une semaine dans une ville de 2 000 habitants ou plus. De plus aucune créature ne peut dormir à l'intérieur des murs d'un village ou d'une ville de Ksach. Les créatures devront dormir à l'extérieur des murs de nos cités. Des cabanons en bois peuvent être construits à cet effet par les municipalités qui le souhaitent.
- Toute union entre les loyaux sujets de Ksach, fidèles au Dieu Unique et à l'Empire, et un infidèle ou une créature est prohibée.
- Les biens dont ont été spoliés les nobles ayant fait le choix de soutenir l'ordre In Ecclesia Veritas lors de la constitution de l'Eglise Véritable et de la Théocratie de Sartak avant que l'Empereur ne réintègre l'ordre et l'Eglise dans l'Empire, leur sont restitués.
- Une police est créée en vue de lutter contre la subversion, la perversion des esprits et le développement des hérésies. Cette police peut arrêter sans justifications quiconque est soupçonné de vouloir renverser la Junte, protéger des infidèles, promouvoir une version hérétique de la seule et véritable religion en développant le culte des Sains sans accorder à l'Unique sa place prépondérante, et en général toute personne qu'elle considère comme étant un élément perturbateur pouvant nuire à l'ordre public. Cette détention préventive peut durer jusqu'à l'obtention des preuves nécessaires à l'établissement de la culpabilité du suspect.

Telle est notre Loi et seuls l'Empereur et le Saint-Pontife peuvent y apporter des modifications.

Ksach, sous notre autorité, sera à nouveau reconnu comme le bras armé de l'Empire ET de l’Eglise.

Comte Siegfried von Wewelsburg




Sur le Wargame :
Acte 1

Enfin à Ksach une Révolte de la noblesse à éclatée.
En effet le Régent de Ksach a augmenté les impôts du Peuple de 30 à 40%, cela s'est fait sans difficultés le Régent ayant réussi à convaincre le Peuple de cet effort supplémentaire.
Par contre pour la Noblesse, le Régent ayant décidé de la soumettre aux impôts à hauteur de 15% il y avait un risque non négligeable de Révolte, et en effet la Noblesse a décidé de se révolter.

De fait, à l'heure actuelle en Ksach, la Noblesse a pris les armes pour renverser le Régent.


Acte 2

De leur côté les Armées coalisées d'Altérak et de Ksach se sont avancées vers Pleurouille en Bourlis où elles durent affronter des milices levées à la hâte.

La bataille fut sanglante surtout pour les coalisés, car même si en face il n'y avait que de la Milice, les coalisés eux n'avaient que des unités imposantes et les dégâts furent importants des deux côtés. Mais après 3 défaites les miliciens se retirent laissant la ville aux coalisés. Altérak l'a ajouté à son territoire comme cela avait été fait pour Lenbas.

Pendant ce temps d'autres troupes de Ksach étaient déployées pour prendre possession de La Frotte. Le château protégeant la région est tombé il y a seulement quelques heures et est devenu territoire de Ksach.


Evènements juste avant la grand réunion au Château de Bran

L'Empire est actuellement dirigé par le Conseil Impérial composé d'un représentant du royaume d'Altérak, Tankred d'Asso également régent du royaume d'Altérak, d'un représentant du Marquisat de Lunian et d'un représentant de la principauté de Mando.
Le conseil impérial fait donc office de gouvernement et est présidé par le Saint-Pontife du culte de l'Unique.
Un nouvel Empereur doit être désigné par le Conseil Impérial tout en prenant en considération que tous les Empereurs ont été reconnus et sacrés par les Saints-Pontifes. Le choix du Saint-Pontife sera donc très important.

Le Comté de Kolona a nommé le seigneur de Roué : Baron de Roué.
Il s’agit du beau frère de Wernher von Darmstadt
Ne faisant plus parti de l'Empire le comté de Kolona en a profité pour ré-ouvrir les forges situées sur ses terres et que les Nains avaient construit avant la conquête du Pays par les colons croisés de Ksach. Il s'agit des seules forges possédées par des Humains sur le continent en dehors du monopole de Mando.

Le nouveau Duc de Sartak a accepté l'envoi de troupes vers l'archipel du Kapadnont où l'on suppose que le Nécromancien, Damien de Thorn, se terre.
Estimant qu'un contingent de 300 000 soldats serait nécessaire pour vaincre le nécromancien mais manquant de navires pour les envoyer le duché de Sartak a décidé de faire plusieurs aller-retours.
La deuxième expédition a subi plusieurs pertes le temps de se rendre compte de l'échec de la première. En effet les premiers 40 000 soldats envoyés par Sartak ont été massacrés par les troupes du Nécromancien et ont ensuite rejoint ses rangs. Les seconds ont subi des défaites mais ont vite décidé de fuir constatant l'échec de la première expédition.




An 2016 (K3) : La réunion Internationale au Château de Bran

Arc politique

Négociation entre Sophia de la Frotte et le régent Friedrich Von Einswald au sujet du château
de Friedbourg, anciennement La Frotte. L’accord sera malheureusement caduque, ses conditions ne pouvant plus être remplie avec le décès du régent de Ksach Friedrich Von Einswald.

L'évêque de Ksach, Benedikt Von Ratzinger célèbre l’union
de Boldair, de l’Ordre de l’Epée et de la Croix (ex-compagnie du lys) avec Elodie Von Alzass, dame de compagnie de Sophia de la Frotte.

Le Baron Wernher Von Darmstadt devient Duc de Ksach grâce :
- aux courriers de son frère Ehrenfried von Ksach Altérak résidant en Kolona ou il abdique en sa faveur.
- par la légitimé conféré par le Saint Pontife Bernard.
- Le testament de son père l’Empereur Ulrich Von Ksach-AlteraK qui le rétablit dans sa légitimité première.

Le Duc Wernher Von Darmstadt a fait une apparition à la salle du Conseil avec l’ensemble de la
délégation et a annoncé que puisse ses prétentions légitimes au trône Impérial d’Altérak étaient rejetées, qu’il créait l’Empire de L’ÖSTREICH dont il sera l’Empereur. Il a signifié qu’il ne connaîtrait pas de repos tant que la véritable lignée des Aînés de Yougonoul ne serait pas à nouveau sur le trône d’Alterak.
Avant que l’Empereur Randlar VII n’ait pu dire un mot, le très zélé Capitaine de Phoenix d’Enders à chargé Wernher Von Darmstadt. Le Régent Friedrich Von Einswald a fait rempart de son corps tandis que tout un chacun se mettait à sortir l’épée en dépit des protestations vigoureuses de l'évêque de Ksach. Le Capitaine de Phenix d’Enders a pris la vie du Régent Friedrich Von Einswald.
Wernher Von Darmstadt est fait prisonnier et son sort est immédiatement scellé par l’Empereur Randlar VII : il sera sacrifié dans le combat contre Damien de Thorn sans forme de procès.

De retour à leur ambassade sur place sans Wernher Von Ksach, Duc de Ksach et
désormais Empereur de l’Östreich mais avec le cadavre du Régent Friedrich Von Einswald, ses hommes ainsi que l’Evêque de Ksach décident de lui donner le dernier sacrement et d’ériger un bûcher funéraire dans leur camp afin de lui rendre les derniers honneurs.

Grâce à l’intervention des agents alliés, qui ont coupé totalement les liens qui le
retenaient, l’Empereur Wernher Von Ksach pu prendre la fuite. Escorté par ses alliés, il a pu rejoindre Friedbourg.

Arc économique et militaire

Négociation avec Sartak pour le découpage d’Enders : Ksach sera le propriétaire des terres dans
sa totalité et offrira la mine de Diamants a Sartak.
Etaient présent Legohran de Sartak, Friedrich Von Einswald et Wernher Von Darmstadt

Tentative de faire rejoindre l’Ost Reich à Kolona, Kolona déclare préférer se
laisser du temps et une période d’observation.

La Compagnie du Lys rejoint l’Ordre de la Croix et de l’Epée
Les cinq compagnons sont oints par l'évêque de Ksach, Benedikt Von Ratzinger, qui les adoube et les fieffe avec des terres de l’évêché.

Extrait du discours de Friedrich Von Einswald lors de création de l’Ordre :

Devant la menace grandissante que représente le Nécromant Damien de Thorn, j'ai décidé la création d'un nouvel ordre Militaire et Religieux: l'Ordre de l'Epée et de la Croix.
Cet ordre sera placé directement sous la responsabilité de l'Evêque de Ksach et de moi-même.
Son but est de traquer par tous les moyens les séides du Nécromant qui sévissent sur notre bon Duché de Ksach et d'organiser leur procès à travers tout le Pays. Ils seront chargés de l'Autorité de Police, de Justice et d'Exécution. La mort par bûcher en sera la sanction suprême!
En sus, ils auront les mêmes droits contre tout contrevenant en matière Religieuse, c'est à dire contre tous ceux qui croient en de faux Dieux et non en l'UNIQUE! Tout contrevenant à la politique religieuse du Duché se verra infliger la mort par décapitation!
Enfin, ces mêmes droits s'appliquent en matière raciale. Tout Elfe ou Nain encore présents sur le territoire malgré mon Edit précédent sera abattu à vue, sans autre Procès!
Tous ceux voulant prouver leur Foi et rejoindre l'Ordre de l'Epée et de la Croix et défendre ses idéaux doivent se présenter à l'Évêché de Ksach sous un mois, afin d'intégrer une formation militaire et religieuse et d'intégrer l'Ordre s'ils s'en montrent dignes.
Bientôt, notre bon Duché de Ksach sera Purifié de tous ses Ennemis!


Arc la véritable Jeanne et l’Unique

Doutant du fait que Jeanne représente l’Unique, malgré de nombreux miracles accomplis, le St
Pontife Bernard demande à Jeanne d’exorciser le mal d’une jeune femme de Sartak le lendemain. Ses doutes se faisant pressant, c’est finalement le soir même que Jeanne procède, avec succès.
Le St Pontife Bernard déclare Jeanne sainte.

Jeanne est soumise à la potion de vérité, puis à la pénétration d’esprit. Elle affirme n’est ni
thorniste, ni nécromancienne, ni hostile aux peuples de Tannissie. Lors de la sonde mentale, le souvenir donné faisait comprendre qu’elle était pourchassée par Thorn depuis l’archipel Kapadnont mais qu’elle lui avait échappé. Confirmant ainsi ne pas être son alliée, et sa volonté de le détruire.
Les délégations semblent enfin être satisfaites.

Jeanne et l'évêque de Ksach, Benedikt Von Ratzinger donnent leur bénédiction pour le projet
de reconstruction d’une grand cathédrale de l’Unique de la jeune femme de Sartak sauvée par Jeanne.

Par un rituel avec une statuette, l’Unique apparaît et révèle aux prêtres l’identité draconique de
Jeanne mais ne leur confirme pas qu’elle soit un dragon ni maléfique, ni bénéfique. Le Saint Pontife Bernard viendra en discuter avec Jeanne. L’évêque de Ksach, Benedikt Von Ratzinger admet avoir connaissance de l’essence draconique de Jeanne, mais justifie le secret maintenu jusqu’alors par l’incompréhension probable des peuples face à la présence d’un dragon. Le Pontife admet que Jeanne a toujours eu des actes bénéfiques et s’en remet donc à elle.

Mort du fils de Jeanne, Zippo le ½ dragon. Tué par les Shirama.

Patience, du Coeur Sombre et le Commandeur des Myrmidons d’Alterak viennent discuter
des intentions de Jeanne dont l’identité draconique est désormais découverte, celle ci les rassure. Le Commandeur des Myrmidons, après avoir déjà précédemment proposé plusieurs fois de protéger Jeanne au besoin, se dévoue cette fois complètement à elle. Il sera son Très Dévoué Protecteur.
Patience informe Jeanne que l’assassin Shirama de Zippo a été exécuté

Jeanne décide de rencontrer les Endersois (les rayés) et de révéler être Livilla de Tarquin, leur
Reine, en plus d’être une dragonne. Elle les questionne sur Thorn, leur expliquant s’être elle-même libérée de son emprise, leur assurant son pardon, son soutien et sa protection s’ils revenaient à la raison et la suivait à la bataille contre Thorn.
Il n’y avait a priori plus de thornistes parmis eux, mais dans tous les cas ils acceptèrent de suivre leur reine.

Après la bataille, transcendé par les exploits de Jeanne, l'évêque de Ksach, Benedikt Von
Ratzinger proclame Ste Jeanne Papesse de l’Est devant la mine médusée du Saint Pontife Bernard (et celle de Jeanne aussi d’ailleurs)
Celle ci a rendu la papauté au Saint Pontife Bernard avant la fin du sommet. Il ne reste bien donc qu’un seul pape.
Ksach-annonce
Messages : 21
Inscription : 23 août 2016, 22:17

Re: Présentation et historique du Duché de Ksach

Messagepar Ksach-annonce » 08 juil. 2017, 21:39

WG 2016-2017

Image

Tour 1

En dehors de la Tannissie

Sans entrer dans le détail les rumeurs font état de changement de gouvernement dans les îles du Khapadnont, mais celles-ci sont trop isolées, éloignées, pour savoir réellement quelles îles sont tombées entre les mains de qui.
Le Royaume d’Enders, terre de Jeanne de Tarquin, allié de l’Ost Reich est désormais surnommé Royaume de Jeanne


Conflit Empire de Tannissie / Ost Reich

En Tannissie il semblerait qu'Alterak et Ksach se jaugent, l'un l'autre se préparant à un conflit probable entre leurs deux empires.
Par précaution un pont a été détruit par Alterak à sa frontière avec Ksach.
Les frontières d'Alterak sont contrôlées avec vigilance afin d'éviter tout transport d'armes vers Ksach.
Alterak a également eu à souffrir du sabotage, en particulier dans ses mines, ce qui a mit à mal plusieurs projets de construction.
Ksach a également connu quelques difficultés dans ses recrutements par défaut de ressources.
La course aux armements se heurte aux dures réalités de l'approvisionnement.

Conflit Empire Hoshitsuki / Shirama

L'Empire d'Hoshitsuki, dirigé par l'empereur Asahito Meiji, entre en guerre contre l'émirat de Shiramas.


Tour 2

Conflit Empire de Tannissie / Empire Hoshitsuki
Lunian, Sartak et Passionnata attaquent les terres du sud.


Les généraux de l'Ost-Reich l'attendait et s'y préparait la grande offensive de l'Empire sur leurs frontières. Recrutant à tour de bras, construisant de nouvelles forges, produisant de nouvelles armes, l'Ost-Reich s'attendait depuis plusieurs mois à l'offensive de ceux qu'ils considèrent comme des rebelles, les forces impériales de Tannissie.

Et l'offensive est venue.....mais pas sur leurs terres, ni sur celles de leurs alliés, mais sur celles d'Hoshitsuki.

Le duché de Sartak et celui de Lunian ont attaqué les Hoshitsuki sur leurs terres nouvelles acquises sur le Shirama. Passionata aurait du être du nombre mais a été coulé avant d’arriver.
L’Emir du Shirama a abdiqué et la capitale au mains des Hoshitsuki est renommée Hoshirama


Nul doute que cette guerre entre les l’Empire de Tannissie et l’Empire du Soleil Levant, sans déclaration de guerre préalable ni d'un côté ni de l'autre, fera les affaires de l'Ost-Reich qui, pendant ce temps, s'est lancé dans une véritable économie de guerre pour se préparer au conflit.


Tour 3

L’Arbre de Vie replanté

Conflit Empire de Tannissie / Ost Reich
Ksach et Morannon s’allient à l’IEV contre Sartak


La confrontation entre l’Empire de Tannissie et celui d’Ost-Reich a enfin eu lieue. Mais pas à la frontière entre Altérak et Ksach, les deux nations voisines et à la tête de ces empires mais au sud de l’Empire de Tannissie, à Sartak en particulier.

Les troupes du Morranon, pays allié à Ksach et donc membre de l’Ost-Reich, ont débarquées à Edoras, elles étaient près des côtes de Sartak lors des semaines précédentes attendant l’heure de l’assaut.
Une fois débarquées, une partie des troupes se sont emparées d’Edoras tandis que le gros de l’armée, menée par un général d’exception se dirigea vers la capitale de Sartak où attendaient des troupes de l’I.E.V pour mener un assaut conjoint.

Il semble que l’I.E.V ai décidé de s’allier à l’Ost-Reich et faire cause commune avec dame Jeanne puisqu’ensemble les deux armées sont parties à l’assaut de la ville après en avoir préalablement affaibli les défenses.

La pauvre division apparue à Sartak in extremis ne pu rien faire pour empêcher la prise de la capitale. Les troupes du Morranon y sont allées franco et la nuit venue la ville résonnait des clameurs de victoire de soldats du Morranon « Arriba Morrannon ! Arriba ! »

Au nord-est de Sartak ce sont les armées de Ksach qui débarquaient, s’emparant successivement d’Esfold, Oldburg et Médushold, prenant ainsi pratiquement tout le nord du pays mais surtout s’emparant des plus importantes mines de diamants au monde.

La perte de la capitale du duché de Sartak, des cinq huitièmes de son territoire national (exception faite des conquêtes au Vinyamar et dans le désert d’Al’Anish) et des mines de diamants est un coup terrible porté à l’Empire.
Des divisions de cavalerie étaient parties rejoindre la capitale du duché et après un assaut infructueux sur la ville se sont pour partie repliées à Trancaval où elles ont trouvé refuge auprès des Phoenix, alliés indéfectibles du duc de Sartak.


Les rumeurs

A l’heure actuelle nous n’avons pas d’informations sur la cour ducale et les membres importants du duché de Sartak (entendre par là c’est en discussion au sein de l’équipe scénaristique) et il est important de rappeler que nombre de seigneurs du duché sont d’anciens croisés et tenants de la ligne traditionaliste de l’Église qui ont fuit la politique tolérante des empereurs de Tannissie et voient dans le duc un modéré qui suit cette ligne bien éloignée de la leur. Il est probable que certains soient tentés de rejoindre les rangs de l’Ost-Reich et ajoute de nouvelles pertes de régions au duché.


La loi martiale aurait été décrétée à Ksach, afin d’empêcher tout acte séditieux. D’ailleurs les frontières ont été totalement fermées avec Alterak aucun sujet de ce pays ne peut se rendre à Ksach.
Une déclaration de mobilisation générale a été lancée sur tout le territoire de l’Ost-Reich afin de lever les troupes et préparer la population à une éventuelle invasion ennemie.
On ne sait si la nouvelle est arrivée au Morranon mais à Ksach les seigneurs locaux ont répondu à l’Empereur qu’à Ksach la coutume est celle du mercenariat, les ducs de Ksach payent les seigneurs en échange de troupes mises à disposition et que donc il convient de respecter la tradition et que les troupes ne peuvent être levées que dans le cadre du mercenariat, pas de troupes gratuites.



Tour 4

Conflit Empire de Tannissie / L’Axe Ost Reich-Edo

C'est ainsi qu'est maintenant appelé le conflit mondial qui oppose une grande partie des nations du monde.
L'Empire d'Ost-Reich (le royaume du Morranon, le royaume d’Enders et le duché de Ksach) et l'Empire d'Hoshitsuki s’opposent désormais aux forces coalisées de l'Empire de Tannissie.


Dans l'ancien émirat de Shirama, l'Empire d'Hoshitsuki a achevé la conquête du pays.
Le contrôle de la totalité de l'émirat de Shirama assure à l'Empire d'Hoshitsuki un monopole considérable sur la production d'épices dans le monde, denrée nécessaire au contentement des populations pour quiconque veut éviter une révolte dans son pays.

A Lunian les troupes de l'Empire d'Hoshitsuki qui assiégeaient de nombreuses villes du duché de Lunian ont reçu pour ordre de lever lesdits sièges et de se replier en Hoshitsuki.
La flotte impériale a réduit à néant les flottes des transports envoyées récupérer les troupes d'Hoshitsuki dans le pays, noyant ainsi de nombreux hommes.

Malgré la perte de ses troupes envoyées au Lunian alors qu'il avait prévu d'en partir l'Empire d'Hoshitsuki a étendu encore son domaine en s'emparant de trois régions contrôlées alors par le duché de Sartak.

De son coté le duché de Sartak a tenté de reprendre les terres que l'Ost-Reich lui avait dérobé les mois précédents sans se douter qu'il était ainsi attaqué sur un autre front par l'Empire d'Hoshitsuki.

Les armées du duché de Sartak nouvellement formées furent d'abord attaquées à Bredermark par les forces de l'Ost-Reich regroupant celles du royaume du Morranon, du duché de Ksach et de l'IEV, où elles leur infligèrent une cuisante défaite.

La cavalerie de l'Ost Reich fut terrassée par celle du duché de Sartak, celui-ci renouant avec sa réputation de cavaliers hors-pairs.

Celles de Passionata formées aussi en grandes parties grâce à des recruteurs envoyés partout pour cela partirent vers les terres occupées par l'Ost Reich au duché de Sartak, là elles se réunirent avec une partie des forces de libération dudit duché pour reprendre Medushold, au nord du duché, ville qui contrôle l'accès à la plus importante mine de diamants du monde.

Malgré une résistance héroïque, les piquiers de l'Ost Reich postés en garnison ne parvinrent à contenir l'assaut des troupes coalisées de Passionata et de Sartak. Elles furent balayées elles aussi emportant avec elles de nombreux combattants.

Mais ces succès eurent lieux tandis que des renforts venus de Ksach et du Morranon débarquaient sur les côtes contrôlées par l'Ost Reich.

Les renforts de l'Ost Reich, de même que les troupes sur place, avaient reçu pour instruction de faire de nombreux mouvements entre les différentes villes du duché pour s'en attirer le contrôle, la conquête, ou la reprise selon les cas.

Ainsi de nombreuses troupes arrivèrent à Sartak après que la ville fut libérée par les troupes ducales, et elles éliminèrent les troupes éreintées du duché qui après avoir eut à subir un assaut violent à Berdermark, conquis avec de nouvelles pertes la capitale, se retrouvaient maintenant en nette infériorité.

Leur victoire acquises les troupes de l'Ost-Reich avaient pour ordre de se scinder en deux armées, une partie se rendant à Brerdermak l'autre à Medushold.

Ainsi Bredermak qui devait normalement être conquise au début de ce trimestre mais qui résista héroïquement grâce à la bravoure des cavaliers de Sartak finit-elle par tomber à son tour entre les mains de l'Ost-Reich.

Quant à Medushold, les troupes coalisées qui avaient eu maille à partir avec les piquiers de l'Ost-Reich menés par un général d'exception, furent à leur tour taillées en pièces par les troupes fraîches de l'Ost-Reich.

Le seul succès remporté par le duché de Sartak fut à Trancavel. Les Phoenix, des exilés venus du royaume d'Enders ayant décidé de servir le duc de Sartak y tiennent une place forte, et ils ont réussi à faire face à une troupe de cavalerie de l'Empire d'Hoshitsuki, permettant ainsi au duché de Sartak de conserver une terre en plus de celle de Mearas.
Ces deux régions, Mearas et Trancaval, sont en effet tout ce qu'il reste du duché de Sartak, et toutes les terres faisant parties du territoire de jure du duché, ses terres nationales, originelles, sont sous le contrôle de l'Ost-Reich.

Image

Revenir vers « Le duché de Ksach - Empire de l'Öst Reich »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité